Fortnite est un véritable succès planétaire. A ses débuts, le jeu d’Epic Games avait toutefois frôlé le fiasco commercial. Retour sur l’improbable phénomène Fortnite. .

Un concept particulier

Epic Games dévoile pour la première fois Fortnite aux Video Games Awards en 2011 et présente un jeu au concept assez surprenant. Le titre n’était alors qu’à l’aube de son développement, le studio n’ayant lancé le projet que depuis trois semaines seulement. Son gameplay était néanmoins déjà défini et reste assez proche de celui que l’on connaît actuellement : un jeu de tir à la troisième personne qui offre la possibilité de construire des fortifications afin de survivre à des hordes de zombies. Exception faite du mode battle royale, qui n’était pas encore à l’ordre du jour.

De par son style très cartoon, Fortnite est en décalage par rapport aux productions habituelles du studio américain. Cette décision s’explique assez simplement : à la suite de la clôture de la trilogie des Gears of War, Epic Games décide de changer de formule et malgré la conservation de quelques éléments de sa saga à succès, le studio décide de prendre une direction toute différente. On peut même dire que Fortnite est même aux antipodes des précédentes productions du studio qui étaient jusqu’alors plutôt réalistes, sombres et même parfois brutales alors que Fortnite est quant à lui très jovial, coloré et presque minimaliste.

Un développement à rallonge

Le développement de Fortnite avança petit à petit, mais pris du retard, car Epic Games travaillait en parallèle sur une nouvelle version de son propre moteur de jeu, l’Unreal Engine. C’est un outil de développement puissant et qui s’avère être maintenant très populaire dans le monde du développement numérique puisqu’il est le plus utilisé du marché. Epic décida de basculer le développement du jeu sur cette nouvelle version de l’Unreal Engine, ce qui fût très bénéfique au projet, mais repoussa la date de sortie initiale de plusieurs années.

Le mode battle royale 

Fornite consistait presque tout au long de son développement à un unique mode de jeu connu sous le nom de Sauver le monde ou JcE (Joueur contre Environnement). À l’origine, il était question d’affronter uniquement des hordes de zombies et non de se frotter à une centaine de joueurs.

La sortie du jeu PlayerUnknown’s Battlegrounds et la recrudescence de jeux du même type ne laissèrent pas Epic Games indifférent. Ce n’est que quelques mois avant la sortie du titre sur le marché qu’une équipe du studio s’est mise à développer un mode battle royale, reprenant toutes les particularités de son gameplay, avec la touche de construction supplémentaire propre à Fortnite.

Alors que le mode initial avait du mal à convaincre – le jeu écopant de notes frôlant tout juste la moyenne à sa sortie – l’ajout du mode battle royale renversa la balance. Quelques jours après la sortie du titre, moins d’un million de joueurs s’étaient lancés dans l’aventure Fortnite. L’arrivée du Battle Royale multipliera par dix l’affluence de Fortnite en l’espace de quelques jours seulement…

Un jeu accessible

Ce succès ne repose pas uniquement sur l’intérêt grandissant des jeux battle royale, car il se repose également sur d’autres composantes et notamment son business model. Fortnite est un jeu gratuit. N’importe qui peut donc s’essayer au jeu sans avoir à regretter son investissement. Au-delà du tarif, Fortnite est aussi bien accessible de par ses graphismes que de par son gameplay. Le design très fun et simple attire aisément un grand nombre de joueurs – les parents acceptant davantage que leurs enfants jouent à un shooter cartoonesque qu’à un shooter réaliste – et son succès est d’autant plus important auprès des plus jeunes.

Epic Games s’emploie à ce que son titre soit le plus optimisé et le plus simple possible. Quelle que soit la plate-forme sur laquelle le jeu tourne, il tournera sans aucun problème en s’adaptant même à des ordinateurs datant de plusieurs années. Plus récemment, le titre est devenu disponible sur smartphone Android permettant à un nombre encore plus important d’y accéder.

La mode Minecraft

Pour son jeu, Epic Games a puisé son inspiration dans de nombreux autres projets, en lorgnant notamment du côté de Minecraft, l’un des titres les plus populaires de ces dernières années.

Ce jeu de Mojang sorti en 2009 est un véritable carton et séduit encore beaucoup encore à l’heure actuelle. Une génération de joueurs ayant grandi avec, elle est probablement désireuse de retrouver ses marques, dans un genre qui se veut être dans l’air du temps. D’ailleurs, une des racines des jeux battle royales provient, entre autres, d’un mode de jeux en ligne de Minecraft.

Un avenir tourné vers l’e-sport

Avec un nombre de plus en plus croissant de joueurs, Fortnite a de l’avenir et Epic Games s’est même lancée sur le terrain de l’e-sport. Le studio américain veut que son titre soit également représenté sur le domaine compétitif et a promis un total de 100 millions de dollars de dotations rien que pour la première saison de tournois. De quoi s’assurer une présence tout aussi importante en matière de retransmission, où le jeu est devenu le numéro 1 sur toutes les plates-formes de streaming possibles.

À l’aube d’une sixième saison, Epic Games a totalement su retourner la situation à son avantage avec Fortnite. Alors que l’avenir du titre ne paraissait pas si radieux avec son unique mode JcE ne suscitant qu’un intérêt limité, le studio a réussi le pari de s’assurer une croissance des plus spectaculaires en devenant petit à petit un véritable phénomène mondial et culturel.