Durant le Google Cloud Next’18, le géant moteur de recherche a annoncé la sortie prochaine d’une application de traduction des hiéroglyphes. Un projet développé en collaboration avec le studio de jeux vidéo Ubisoft.

Le projet semble assez particulier, surtout lorsqu’on voit qui en est à l’origine. Il est vrai qu’il est assez surprenant de voir le nom d’un studio de jeux vidéo associé à l’élaboration d’un traducteur, une œuvre culturelle. Pourtant, Ubisoft s’est déjà illustré dans le domaine. En effet, l’année passée déjà, le studio avait lancé une version éducative de son titre Assassin’s Creed Origins. Le « Discovery Tour » proposait aux joueurs d’en apprendre davantage sur l’Égypte Antique en explorant le jeu tout en apprenant des faits historiques.

À côté de cela, Ubisoft a donc développé un traducteur de hiéroglyphe. Un projet ambitieux et en adéquation avec l’univers du jeu que le studio venait de sortir. Et pour l’occasion, le studio s’est associé à l’un des traducteurs en ligne les plus connus et utilisés : Google. Le projet a été lancé l’année dernière, en septembre dernier, sous le nom de « The Hieroglyphics Initiative ».

Pour Pierra Miazga, directeur de projet chez Ubisoft, ce traducteur entre parfaitement dans l’esprit du studio : « notre mission, vous la connaissez : c’est de divertir. Mais plus que ça, notre volonté actuelle est d’enrichir la vie des personnes. C’est pour cette raison que nous sommes allés plus loin que le développement d’un jeu, nous nous sommes convaincus que nous avions un rôle à jouer dans la recherche. »

Une mobilisation de la communauté

Un projet qui n’aurait jamais vu le jour sans la participation de la communauté. En effet, Google et Ubisoft ont demandé de l’aide aux internautes afin de contourner des hiéroglyphes. Un processus long, mais important pour que l’intelligence artificielle du traducteur puisse identifier les symboles et les traduire. Un processus qui demande une base de données importante.

Au départ, le site web sur lequel les internautes pouvaient apporter leur contribution comptait 40.000 symboles. Grâce à la mobilisation importante – dont la communauté du jeu AC Origins -, près de 80.000 glyphes ont été contournés en une seule nuit. Le responsable d’Ubisoft a d’ailleurs remercié les internautes que se sont mobilisés : « nous ne savions pas à quoi nous attendre lorsque nous avons demandé de l’aide aux joueurs, c’était une première à bien des égards. Une vraie réussite. « The Hieroglyphics Initiative » n’aurait pas fait un tel progrès sans la contribution des fans. »

En tout cas, les relations entre Ubisoft et Google semblent être au beau fixe puisque le moteur de recherche teste actuellement son projet de jeu en streaming avec le dernier blockbuster du studio, Assassin’s Creed Odyssey.

Le traducteur de hiéroglyphes sera disponible avant la fin de l’année 2018. Si un outil de traduction d’une langue morte ne semble pas forcément très utile de nos jours, cela reste un projet culturel remarquable de la part de Google et Ubisoft. À voir si d’autres projets culturels et éducatifs du même acabit verront le jour.