En Italie, un chef d’entreprise a été condamné à 9 mois de prison pour avoir publié de faux avis sur TripAdvisor.

Le site regorgeant d’avis et de conseils touristiques lutte contre les fausses appréciations mises en ligne sur sa plateforme. Il prend en exemple le cas d’un chef d’entreprise qui commercialisait via sa société PromoSalento de faux avis à des établissements italiens.

Une “décision judiciaire historique” a été prise par le tribunal pénal de la ville de Lecce qui a jugé que cette activité (la rédaction de faux avis sous une fausse identité) était un comportement criminel au regard du droit pénal italien.

L’homme a ainsi écopé de neuf mois de prison ainsi que d’une amende de 8.000 euros, nous apprend TripAdvisor dans son communiqué datant du 12 septembre dernier. Et c’est une première, explique le géant de l’avis sur Internet: “Il s’agit d’une décision historique pour l’industrie des services numériques. Écrire de faux avis a toujours été une fraude, mais c’est la première fois que nous voyons une personne condamnée à une peine de prison”.

Cela devrait avoir un certain impact sur les futures appréciations laissées sur les sites de conseils et de réservation en ligne. TripAdvisor tient à ce que les internautes qui se rendent sur son site obtiennent des témoignages fiables afin de se faire une idée sur les services et produits présents. “Nous investissons beaucoup dans la prévention contre la fraude et nous obtenons des résultats positifs. Depuis 2015, nous avons mis un terme à l’activité de plus de 60 sociétés qui commercialisaient des avis dans le monde”.

La compagnie rappelle dans son communiqué que toute personne approchée ou contactée par des sociétés ou des particuliers proposant de faux avis contre rémunération ne doit pas s’engager, mais doit immédiatement le signaler auprès de TripAdvisor via l’adresse e-mail paidreviews@tripadvisor.com.