Le système d’évaluation PEGI en charge de coller des étiquettes aux jeux, qu’ils soient violents, vulgaires ou contiennent des images effrayantes, ajoute un nouveau pictogramme à sa liste. Celui-ci indiquera les jeux qui proposent des achats en argent réel dans le jeu.

Dans un désir de plus de transparence dans les jeux vidéo, le Pan European Game Information (PEGI) apposera ce nouveau logo d’une main tenant une carte bancaire sur les jeux qui proposent des transactions in-game.

Ce logo s’adresse plus aux parents qu’aux joueurs de jeux vidéo. PEGI s’appuie sur une enquête Ipsos qui montre que deux parents d’enfants sur cinq affirment que leur enfant effectue des achats en jeu. Dans huit cas sur dix, ceux-ci sont contrôlés par papa-maman. Mais 2% des parents des parents laissent leurs bambins dépenser à tout-va. Inquiétant, surtout quand on sait qu’il suffit aujourd’hui d’un simple clic lorsqu’un compte Paypal ou une carte de crédit est directement liée à son compte.

Il est important de sensibiliser les parents à l’existence d’achats optionnels dans les jeux. PEGI mettra désormais ces informations à disposition sur le lieu d’achat, afin qu’un parent puisse décider si et comment il souhaite surveiller et/ou limiter les dépenses d’un enfant“, déclare le directeur général de PEGI, Simon Little.

Le logo “achats intégrés” vient donc s’ajouter à la liste des avertissements PEGI que sont l’âge minimum recommandé, la violence, la grossièreté, la peur, le sexe, les drogues, les jeux de hasard, la discrimination et le mode de joueur en ligne. À noter qu’aucun jeu contenant l’un de ces avertissements (hors mode online) n’est conseillé aux moins de 7 ans. En sera-t-il de même pour les jeux avec des achats in-game ?