Leur taxi Uber chute dans la mer, manquant de peu de les noyer

Deux passagers ayant fait appel à un conducteur Uber ont failli perdre la vie après que le véhicule soit tombé d’une jetée, à Cannes.

L’homme d’affaires Nick Christoforou, 31 ans, et sa collègue Sophia Toon, 23 ans, ont dû nager pour sauver leurs vies après que leur taxi soit tombé dans la mer. Le chauffeur a perdu le contrôle du véhicule, qui a chuté d’une jetée.

Le passager a déclaré au tabloïd The Sun “J’ai réussi à ouvrir la portière et a atteindre la surface pour trouver les autres. Si je n’avais pas été en bonne santé, nous serions probablement tous morts.”

Cet agent immobilier du nord de Londres était à un voyage d’affaires dans le Sud de la France lorsqu’il a réservé sa navette via l’application Uber. Lui et sa collègue ont été pris en charge à bord d’une Citroën DS5 vers 1h30 du matin. “Tout d’un coup, j’ai ressenti que l’on chutait et, 5 secondes plus tard, la voiture se remplissait d’eau”, témoigne-t-il. La voiture a coulé à 3 mètres de profondeur au sein du port de plaisance Pierre Canto situé à Cannes.

Crédit photo: David Dyson – The Sun

Nick Christoforou a nagé jusqu’au bateau le plus proche afin de mettre sa collègue et le conducteur hors de danger. Ce dernier a subit un alcootest qui a prouvé qu’il était tout à fait sobre.

Aucune arrestation n’a donc été effectuée mais le conducteur n’est plus autorisé à proposer ses services sur l’application Uber. L’application a tout de même facturé la course (18£, soit une vingtaine d’euros) mais Uber a remboursé aussitôt Nick en lui proposant en sus une compensation de 800 £ (892 euros environ), qu’il a refusée. La compagnie lui a alors conseillé de faire une réclamation auprès de la société d’assurance du conducteur. Un porte-parole de Uber a dit qu’ils étaient entrés en contact avec les deux passagers pour s’assurer qu’ils allaient bien et pour leur offrir des conseils en attendant le résultat de leur réclamation.