La nouvelle édition de The Elder Scrolls Online est sortie. Summerset ouvre les portes d’une nouvelle cité peu connue jusqu’ici. De nouvelles quêtes, de nouveaux personnages et des terres à explorer. Que vaut cette aventure au parfum estival ?

maxresdefault

Un an après la sortie de l’extension Morrowind, The Elder Scrolls Online propose à ses joueurs de découvrir un nouveau pan de son histoire avec Summerset. Une nouvelle aventure qui prend place dans sur les terres de l’Archipel du Couchant, berceau des Hauts-Elfes.

Si cette contrée n’est pas totalement inconnue aux fans – on avait déjà pu apercevoir les murailles de la cité dans la première version du jeu, sortie en 1994, The Elder Scroll : Arena -, Summerset reste une contrée méconnue de l’univers d’Elder Scrolls. En effet, le studio ZeniMax Online est retourné dans ses vieux grimoires pour proposer une nouvelle cité à ses joueurs.

Les portes sont ouvertes « à tous »

d0ff82eabd2a82657064ad835759e02c

Par décret royal, la Reine Ayrenn a ouvert les portes de sa cité, laissant aller et venir bon nombre d’étrangers. Une décision qui ne fait pas l’unanimité sur l’Archipel du Couchant. Plusieurs cas d’agressions et manifestations à l’encontre des nouveaux venus sont à déplorer. Le peuple des Alterms est loin d’être accueillant et c’est dans cette atmosphère lourde que notre aventure va prendre forme.

Que l’on entame son expérience Elder Scrolls Online par cette extension ou qu’on la rejoigne, Summerset s’annonce riche en émotions. Les tensions au sein de la population feront émerger divers problèmes sur lesquels notre personnage tentera de mettre la lumière.

La trame narrative – point crucial pour The Elder Scrolls et qui a fait une part de son succès – se concentrera sur cette tension entre les Hauts-Elfes et autres anciens habitants, attachés à leur isolation, et les nouveaux venus, accusés d’entacher la beauté des terres d’Alterms. Les différentes enquêtes pour voir ce qu’il se trame poussera les joueurs à fouiller dans les recoins des égouts et autres caves cramoisies.

ESO_Summerset_JointhePsijiicOrder_1521454149-2060x1159

Pour y mettre un terme, Summerset intègre une nouvelle faction ; l’Ordre Psijique. Une nouvelle classe de personnages capables de contrôler l’espace et le temps, ainsi que les techniques de combats. C’est d’ailleurs par ce point que les nouveaux combattants débuteront l’aventure ; un saut dans le passé afin d’enquêter et éviter un futur fâcheux.

Dans une note moins dramatique, on notera l’apparition très attendue d’une nouvelle classe d’artisanat : la joaillerie. Grâce à des gemmes et autres composants, le joueur pourra concevoir des objets de joaillerie qui lui offriront diverses compétences.

Rien de bien nouveau sur l’Archipel

the-elder-scrolls-online-summerset-202810

Pour les nouveaux joueurs, l’aventure sera accompagnée d’une petite étape – cruciale – explicative pour comprendre le fonctionnement des combats, de l’inventaire et autres compétences. Le tableau des attaques et compétences magiques peut s’avérer complexe à maîtriser au premier abord.

Après avoir pris ses marques, le joueur pourra s’aventurer à travers les nouvelles terres de l’Archipel du Couchant, rencontrer de nouveaux personnages et remplir des quêtes.

Summerset conserve l’ADN de la saga d’ESO, l’expérience sera fortement scénarisée avec des dialogues concordants et des quêtes touchant au scénario. Les quêtes annexes seront aussi de la partie, en grand nombre, et disponibles en discutant avec les PNJ rencontrés sur le chemin.

Pour ce qui est des affrontements, Summerset n’apporte rien de bien nouveau. Les joueurs pourront toujours s’affronter à même la rue, avec des attaques au corps à corps ou magiques. L’apparition d’une nouvelle faction, l’Ordre Psijique pourrait amener quelques surprises étant donné sa maîtrise de l’espace-temps, mais rien de révolutionnaire.

Summerset-Isles-2

Qui dit nouvelle extension, dit tout de même quelques ajouts. La grosse nouveauté avec Summerset est la possibilité de constituer une équipe de 12 joueurs et d’affronter ensemble un trio de boss. Un mode de combat qui devrait apporter un peu de fun et plaire aux joueurs. À côté de cela, de nouveaux donjons et séries d’épreuves sont également proposés dans ce nouveau chapitre de The Elder Scrolls Online.

Du beau, du beau, du beau

015c64f6b7fbe64bd3c520627e49a0ef

Dans cette nouvelle contrée, la beauté est encore une fois au rendez-vous. La qualité visuelle n’a pas été bâclée et correspond totalement à l’univers ESO. Les paysages de l’Archipel du Couchant sont véritablement superbes. Le travail sur les décors, l’architecture, la diversité et la richesse des détails est incroyable.

L’atmosphère de la cité est digne de la réputation des Hauts-Elfes, dans une tradition très high-fantasy, à la fois majestueuse et mystérieuse, ainsi qu’un certain côté hautain. À côté de cela, les étendues d’herbes et autres ports laissent rêveurs. Une poésie règne sur ces paysages et contraste énormément avec les égouts et autres sous-sols glauques où se dessinent les plans machiavéliques.

On retrouve une nouvelle fois la patte d’ESO pour l’ambiance sonore qui répond à son environnement. Les doublages français sont toujours de grande qualité et les dialogues se montrent toujours d’une grande richesse.

Comment l’obtenir ?

Cette nouvelle aventure vous occupera une trentaine d’heures. Le jeu est disponible au téléchargement, via une mise à niveau pour ceux qui possèdent déjà une version The Elder Scrolls Online, à 29,99euros. Pour les autres, il faudra compter une quarantaine d’euros pour démarrer avec Summerset. Une version collector comprenant le jeu de base, ainsi que tous les DLC et extensions est aussi disponible sur le site officiel, pour 79,99 euros.

Les + :

– La beauté des paysages
– L’apparition d’un nouvel ordre
– Une narration toujours présente
– Une nouvelle branche d’artisanat : la joaillerie
– Qualité des doublages et des dialogues au rendez-vous

Les – :

– Manque de nouveautés au niveau du gameplay
– Une extension sans grosse surprise

Conclusion

Jolie réussite, cette nouvelle extension de The Elder Scrolls Online brille surtout par la beauté de ses décors, sans toutefois surprendre au niveau de son contenu. Bien qu’il n’y ait pas vraiment de nouveautés saisissantes, la beauté et la richesse des paysages et de l’architecture ainsi que la narration parfaitement maîtrisée font de cette extension un incontournable pour les fans d’Elder Scrolls. A mi-chemin entre le RPG et le MMORPG, le titre de Bethesda continue de s’enrichir en contenu, avec à la clé, quantité de nouvelles quêtes à explorer dans l’univers de Summerset.

16/20