Durant la nuit du 16 au 17 mai, un bug a fait rage au sein des appareils connectés en provenance de la société Nest.

Nest lock

La société de domotique Nest, qui appartient désormais à Google, propose toute une série de thermostats, caméras de surveillance, interphones, serrures et autres détecteurs de fumée pouvant être regroupés au sein d’un même écosystème, que l’on appelle plus communément une maison connectée, qui peut être contrôlé depuis une simple application ou un navigateur web.

Du moins, cela fonctionne quand il n’y a pas de bug. Les possesseurs d’appareils connectés Nest en ont malheureusement rencontré un la nuit du 16 au 17 mai dernier, certains d’entre eux signalant auprès du support de la marque qu’ils rencontraient quelques problèmes. L’impossibilité de contrôler les appareils depuis l’application pour smartphone faisait partie des dysfonctionnements, tout comme un fonctionnement instable des dispositifs de sécurité des habitations. Heureusement, les commandes physiques fonctionnaient quant à elles toujours. Nest a rapidement réagit en communiquant via son compte Twitter sur les avancées de la résolution du problème, qui est survenue quelques heures plus tard.

Un incident sans grandes conséquences donc, mais qui rappelle tout de même les risques encourus par les propriétaires d’une maison fonctionnant sous un écosystème entièrement connecté.

A lire également :
Thermostats connectés : une explosion des ventes en Belgique