Un adage de la guerre dit “connais ton ennemi“, afin de se préparer au pire sur un terrain totalement inconnu, l’armée américaine a fidèlement reproduit des zones nord-coréennes. L’exploit n’est pas fait au hasard, l’entraînement en réalité virtuelle fait aujourd’hui partie intégrante de l’entraînement des militaires.

Crédits : AFP
Crédits : AFP

Reconstruire une Corée du Nord virtuelle, c’est devenu possible grâce à un programme qui a été conçu pour modéliser une réalité virtuelle sur base d’une simple carte. Il suffit d’étirer un rectangle de sélection sur un des outils tels qu’Open Street Map et le programme développé par l’armée se charge d’en construire le terrain.

C’est ainsi que l’armée a été capable de reconstruire “toute la péninsule coréenne de cette manière, tout cela à partir de sources publiques“, comme l’explique Mike Enloe, ingénieur en chef de projet à la base militaire de Fort Leavenworth au Kansas. Plutôt que des mois, il n’a fallu que quelques jours pour créer les versions virtuelles des deux Corées.

L’équipe de Mike Enloe ne s’est pas arrêtée à ce fait d’armes: ils ont également créé des modèles de New York et San Francisco, composés chacun des millions de bâtiments. Un Las Vegas virtuel a aussi vu le jour sur base d’images de Google Street View et de modèles 3D, l’armée a collaboré avec Microsoft pour la réalisation de la ville aux casinos.

La technologie mise au point par Enloe et ses collègues est bien plus rapide, et nettement moins coûteuse que ne l’étaient les techniques qui l’ont précédées. La technologie du jeu vidéo s’est très souvent mise au service de l’armée, Peter Quentin, de l’Institut royal des services de défense et de sécurité, explique qu’il y a des sites du ministère britannique de la Défense “où il y a de grands espaces avec des jeux vidéo et les soldats jouent à des jeux reconditionnés“.