Le gouvernement malaisien veut combattre les fake news avec un nouveau projet de loi.

Fake news

Un projet de loi interdisant les fausses informations pourrait être adopté dès la semaine prochaine en Malaisie. Selon cette loi, toute personne diffusant de fausses (ou partiellement fausses) informations dans les médias ou sur les réseaux sociaux sera passible d’une amende d’environ 105 000 € ainsi que d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 6 ans.

Cette loi serait ainsi adoptée à quelques semaines des élections malaisiennes, ce qui est considéré par certains comme une manière de contrôler les médias et de museler les détracteurs au gouvernement majoritaire de Najib Razak, qui est empêtré dans un important scandale de corruption pour un détournement de fonds publics qui aurait servi à enrichir les directeurs du fonds ainsi que des individus proches du gouvernement, voire même le premier ministre. Ce qui est évidemment considéré comme une fake news par le gouvernement…

Le gouvernement a néanmoins précisé que cette loi n’empièterait pas sur la liberté d’expression des individus, mais vise uniquement à protéger le public des fausses informations. Elle s’appliquera en Malaisie, mais les étrangers qui diffuseraient de fausses informations concernant le pays ou un citoyen malaisien pourront également être condamné.