Test – Bravo Team : un shooter nerveux pour le Playstation VR

Après le décevant The Inpatient, le développeur suédois Supermassive Games persiste et signe avec un nouveau titre en réalité virtuelle qui pourrait bien séduire les fans de Call of Duty.

Si le catalogue du PlayStation VR n’a cessé de s’enrichir depuis la commercialisation du casque de réalité virtuelle de Sony, rares sont encore les hits qui justifient l’achat du casque. Après Rush of Blood et The Inpatient, les Suédois de Supermassive Games reviennent avec Bravo Team, un shooter nerveux dans la droite lignée des Call of Duty et autres Battlefield.

Et à défaut d’être un grand jeu, le nouveau jeu de Supermassive Games est au moins un excellent divertissement. Plus proche d’un film d’action interactif que d’un shooter tactique, le jeu plonge le joueur au cœur d’un conflit en Europe de l’Est. Sous ses airs de fausses séries B, le titre parvient à s’imposer comme un excellent défouloir.

Se jouant seul (avec une I.A. comme coéquipier) ou en coop à deux joueurs, Bravo Team tire sa richesse de ses affrontements nerveux et de son système de commandes qui permet au joueur de donner des ordres à son coéquipier en cours de partie. Ainsi, il sera possible de lui demander de s’arrêter, de nous suivre ou de se déplacer. Rien de bien compliqué en soi, mais la fonction est suffisamment immersive pour qu’on prenne son pied. D’autant plus que les sensations de tir sont ici excellentes et les ennemis nombreux.

bravo team 3

Accessible, le jeu de Supermassive Games est également très précis grâce à sa compatibilité avec le Aim Stick, mais peu technique par rapport à d’autres shooters. De ce fait, le joueur n’est pas ici libre de ses mouvements, les développeurs ayant opté pour un système de déplacement automatisé d’un abri à l’autre.

S’il corrige donc certains défauts de Farpoint, Bravo Team conserve quelques grosses tares, à commencer par sa progression très dirigiste, ses longs temps de chargement et une rejouabilité faible malgré la présence d’un mode de jeu alternatif une fois la campagne bouclée, basé sur le scoring.

bravo team

Notre plus gros regret concernera toutefois la durée de vie – ridicule – du jeu, qui se boucle en 2h top chrono. Inutile de préciser qu’à 40€ le jeu, cela fait cher l’heure de jeu. S’il avait été proposé à 10€ sur le Store, Bravo Team aurait sans doute suscité un plus gros engouement des gamers. En l’état, difficile de le conseiller au prix plein, sauf bien sûr aux passionnés du genre.

 

Conclusion

Excellent défouloir, Bravo Team est probablement l’un des meilleurs shooters en réalité virtuelle, et incontestablement un très bon divertissement pour les fans de Call of Duty et Battlefield. On lui regrettera toutefois une durée de vie maigrichonne, un gameplay trop basique et un prix de vente trop élevé, pour une “grosse démo” qui aurait clairement mérité de se transformer en un projet plus ambitieux. En l’absence de réels concurrents pour le moment, Bravo Team reste toutefois un bon investissement pour tous les propriétaires du PlayStation VR.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.

Bravo Team

Gameplay 6.5/10
Contenu 5.0/10
Graphismes 6.0/10
Bande son 6.0/10
Finition 5.5/10
5.8

On aime :

Une excellente immersion

Un gameplay nerveux

On aime moins :

Une durée de vie maigrichonne

Vendu 40€ en magasin

Pas de déplacements libres