Les pirates derrière Petya proposent une clé de suppression pour 230.000€

Les créateurs du rançongiciel Petya mettent en vente un “anti-petya” pour 100 bitcoins, une somme qui équivaut à près de 230.000 euros.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Le rançongiciel Petya qui crypte le contenu d’un ordinateur pour le rendre inutilisable jusqu’au paiement d’une rançon avait beaucoup fait parler de lui le mois dernier, en ciblant multinationales et institutions publiques partout dans le monde et en causant le chaos partout sur Terre.

Pour se défaire du virus, ses créateurs avaient imaginé un système de rançon permettant aux victimes de s’en débarrasser en payant un montant de 300 dollars.

Et, pour la première fois depuis la propagation du virus, les pirates à l’origine de la cyberattaque s’expriment sur le darkweb. La source du message est vérifiable puisqu’il a été signé avec la clé privée de Petya.

Via DeepPaste, accessible uniquement sur le réseau Tor, les créateurs du rançongiciel proposent la clé de suppression du logiciel contre l’équivalent de 230.000 euros en monnaie virtuelle. La clé permettrait de décrypter et donc de déverrouiller les ordinateurs infectés. À l’exception de ceux dont les systèmes de démarrage a été touché.

Les potentiels acheteurs peuvent faire une proposition via une messagerie secrète sur le réseau Tor.