Face aux attaques de virus et, plus particulièrement, celle de rançongiciels, il est possible de se prémunir pour éviter de perdre ses données personnelles et de devoir payer une rançon pour espérer, peut-être, les récupérer.

10307429

Les récents événements montrent que personne n’est à l’abri des attaques de logiciels malveillants. L’ingéniosité des pirates leur permette de profiter des vulnérabilités des logiciels et systèmes d’exploitation non soupçonnées par les développeurs eux-mêmes.

Ce type de virus est très néfaste, tant au niveau matériel, qu’au niveau psychologique. En effet, les rançongiciels – combinaison de rançon et de logiciel – capturent les ordinateurs et autres machines de manière à ce que leurs utilisateurs ne puissent plus les utiliser. Le propriétaire de l’ordinateur ne peut donc plus accéder à ses données personnelles. Apparait alors un message demandant de payer une rançon à un compte non-chiffré, qui empêche de tracer le virement, sous peine de destruction de ses données personnels, voire plus. Sous la menace et sous la pression, l’utilisateur paie souvent la somme demandée.

ransomware wannacry

Malheureusement, il arrive que, malgré cela, les pirates ne libèrent pas leurs victimes et exigent plus d’argent. Il est aussi possible que ceux-ci effacent le contenu ou rendent définitivement l’ordinateur inutilisable dans une démarche d’anéantissement totale.

Sauvegarder ses fichiers

Afin d’éviter ce genre de désagrément, il existe des méthodes et des conseils pour éviter de tomber dans les mains de logiciels malveillants. Dans un premier temps, il est conseillé de sauvegarder ses fichiers personnels à plusieurs endroits, disque dur externe et cloud en tous genres. Les technologies ne sont pas infaillibles, c’est donc une recommandation à suivre même en dehors de possible attaques virales. Attention tout de même à déconnecter le disque dur externe. En effet, en cas d’attaque, celui-ci pourrait être contaminé.

Mise à jour des systèmes et programmes

Les ransomware et logiciels malveillants se propagent souvent en profitant des failles de systèmes et de programmes comme porte d’entrée à la machine. C’est pourquoi il est nécessaire de mettre à jour ses logiciels afin de corriger les failles. Il est conseillé de paramétrer les mises à jour système de manière automatique pour éviter tout oubli.

Attention aux pièces jointes

Une autre technique de propagation des virus est de se cacher dans des documents et de s’installer lorsque l’utilisateur les aura ouvert. Que ça soit par mail, par message privé sur les réseaux sociaux, ou même avec une clé USB trouvée, les virus peuvent s’introduire sur l’ordinateur simplement en ouvrant l’un ou l’autre fichier. La plupart du temps, avec les mails, les messages sont alarmistes ou proposent de vous rembourser une somme d’argent. Pour cela, il faut télécharger un document à remplir. Et voilà, le mal est fait. C’est une technique très utilisée pour les phishing, une arnaque qui tentent de soutirer des informations personnelles pour escroquer de l’argent.

Utiliser un antivirus à jour

Le conseil semble aller de soi, mais il arrive que les mises à jour apparaissent à un moment donné où l’on a besoin de toutes les performances de son PC et on repousse son installation à plus tard. Sauf qu’on oublie d’y remédier. Or, les failles systèmes et les failles antivirus sont du pain béni pour les virus et logiciels malveillants. C’est pourquoi il est important d’avoir un antivirus puissant et à jour. Sa base de donnée étant actualisé grâce à cela, ce qui permet de repérer et de bloquer des logiciels malveillants.

Même si toutes les recommandations sont suivies, il arrive que les virus soient plus forts ou plus habiles que nous. Il faudra alors agir rapidement pour limiter les dégâts et tenter de récupérer ses accès et fichiers personnels.

Ne pas payer

Avec la pression et la solution qui apparait à l’écran, il est tentant de céder au chantage et de payer. Le souci est que, comme dit plus haut, cela ne permette pas de récupérer ses données. En effet, pour retrouver ses accès, les pirates doivent fournir une clé pour déchiffrer ses fichiers ou débloquer son ordinateur. Or, parfois, ils ne l’ont même pas prévue ou, simplement, ils préfèrent ne pas la donner. De plus, la rançon peut être augmenté si on a payé une première fois.

Stopper la propagation

Dès les premiers signes d’infection, il est urgent de débrancher tous les disques externes et autres machines connectées au PC contaminé. C’est la seule manière pour éviter la propagation du chiffrement des fichiers. Il faut également penser à couper toute connexion réseau de l’ordinateur pour qu’il ne contamine pas les autres appareils connectés. Dans l’urgent, le débranchement de l’ordinateur et d’internet reste assez brutale, mais nécessaire.

Maintenant que la propagation est limitée, il faut penser à comment récupérer ses accès. Chaque virus est différent et les solutions pour les supprimer le sont aussi. Il est donc conseillé de se rendre sur des forums spécialisés ou sur des sites de sécurité qui, après analyse, indiqueront les possibilités de marche à suivre pour retrouver ses données. D’ailleurs, certains sites et forums expliquent comment récupérer les fichiers personnels qui n’ont pas encore été cryptés.

Il faut tout de même garder en tête que cela est difficile et compliqué. Contacter des spécialistes de la sécurité ou de l’informatique pourra également renseigner l’étendue des récupérations possibles.

Maintenant, l’information est l’une des meilleures armes. Il est donc important de signaler l’attaque aux autorités compétentes afin qu’elles réagissent, mais aussi à ses contacts. En effet, la propagation peut se faire à partir de son ordinateur contaminé et piégé nos amis et connaissances. A partir d’une autre machine, il est donc nécessaire d’envoyer un mail ou de poster un message sur les réseaux sociaux pour prévenir ses contacts de ne pas ouvrir les fichiers qu’on leur envoie.

2 Commentaires

Comments are closed.