Les Américains âgés de 14 à 33 ans peuvent regarder en moyenne six épisodes à la suite ou cinq heures de programme consécutives, selon la onzième édition de l’étude annuelle de Deloitte, “Digital Democracy Survey”.

binge

Le “binge watching”, pratique qui consiste à regarder la télévision, ou d’autres écrans, pendant plusieurs heures d’affilée, continue de faire des émules, particulièrement aux États-Unis. 73% des Américains sont capables d’enchaîner trois épisodes de suite d’une même série.

C’est auprès des jeunes téléspectateurs que cette nouvelle façon de consommer les contenus audiovisuels remporte le plus de succès. Les 20-33 ans sont 90% à pratiquer le “binge watching”, les 14-19 ans le font à 87%. Sur une base hebdomadaire, la génération Z et les Millenials se “gavent” de programmes télévisés à 40%, contre 29% pour l’ensemble de la population.

Cette pratique a tendance à se généraliser grâce à l’arrivée de services de vidéo en streaming comme Netflix qui dévoilent l’ensemble d’une saison d’un seul bloc au lieu d’égrainer les épisodes à un rythme hebdomadaire.

D’ailleurs, l’étude dévoile que la moitié des foyers américains est abonnée à un service de ce type, contre 31% en 2012. Chez les moins de 50 ans, 60% ont souscrit un abonnement de ce genre.

Même s’ils aiment enchaîner plusieurs heures de programmes télévisés ou de films, les moins de 33 ans continuent de pratiquer d’autres activités en même temps. 99% d’entre eux envoient des textos, naviguent sur le web, consultent les réseaux sociaux, lisent leurs mails ou achètent en ligne tout en regardant la télévision.

La jeune génération s’avère d’ailleurs moins attachée que ses aînés à l’objet télévisuel. La moitié de leur temps alloué à regarder des émissions, des séries et des films se passe sur un autre écran que le téléviseur, alors que les 34-50 ans passent 60% de leur temps et les 51-69 ans 80%.

L’étude “Digital Democracy Survey” de Deloitte a été menée du 4 au 16 novembre 2016 auprès de 2131 Américains âgés de 14 ans et plus.

AFP