Comme chaque année à la même époque, tout ce qui se fait de mieux en matière de téléphonie mobile se donne rendez-vous à Barcelone (Espagne) pour le Mobile World Congress. A l’exception d’Apple, les plus grands fabricants de smartphones de la planète devraient y dévoiler leurs nouveaux modèles, du 27 février au 2 mars 2017.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Le plus grand vendeur de smartphones au monde, Samsung, ne devrait toutefois pas profiter de l’événement pour présenter son très attendu Galaxy S8 qui devrait faire l’objet d’un événement spécial courant mars. Au MWC, le géant sud-coréen devrait se contenter de dévoiler une nouvelle tablette et, peut-être, une montre connectée. Il devrait surtout faire étalage de tout son savoir-faire en matière de réalité virtuelle. A suivre donc.

Son grand rival LG devra quant à lui convaincre avec son nouveau vaisseau amiral, le G6, après le très innovant G5 modulable présenté il y a un an, mais qui n’a pas du tout su gagner les faveurs du grand public. Huwaei, Sony, Lenovo, HTC et beaucoup d’autres tenteront tous de se distinguer du flux de nouveautés présentées à Barcelone. À ce petit jeu, c’est Nokia qui risque bien d’attirer vers lui toute l’attention.

2017 marque en effet le grand retour du constructeur en tant que fabricant de smartphone avec une première annonce d’importance attendue à Barcelone. Il devrait s’agir d’un produit haut de gamme, le premier d’une nouvelle gamme qui pourrait s’enrichir d’une demi-douzaine de modèles d’ici la fin de l’année. Pour rappel, Nokia a longtemps été le plus grand vendeur de téléphones portables dans le monde avec des modèles emblématiques de leur époque, avant d’être dépassé par la vague des smartphones déclenchée par Apple, puis relayée par Samsung. Pour fêter son retour, Nokia pourrait symboliquement sortir une copie de son mythique 3310, commercialisée aux alentours de 60 euros.

Côté automobile connectée, Ford, un habitué du salon, promet de présenter cette fois-ci sa “vision de la ville de demain” ainsi que toutes ses nouvelles avancées en termes de mobilité et de connectivité.

Du côté des personnalités attendues sur scène pour évoquer le futur des télécoms figure bien évidemment Mats Granryd, le directeur général de la GSM Association (GSMA) qui organise le Mobile World Congress, mais également John Stankey (AT&T), Eric Xu (Huawei), Eugene Kaspersky (Kaspersky), Reed Hastings (Netflix) et Rajeev Suri (Nokia).

En 2016, Mark Zuckerberg (Facebook) avait fait sensation avec sa véritable déclaration d’amour à la réalité virtuelle.

AFP