Moto qui se redresse toute seule, voiture connectée s’inspirant d’un banc de poissons et véhicule électrique autonome qui rembourse ses trajets : voici les principaux atouts du stand Honda au CES de Las Vegas.

honda riding assist

La Honda Riding Assist ressemble et se comporte comme une moto normale. Cependant, contrairement aux autres motos, elle peut rester debout et à l’équilibre même quand elle est à l’arrêt, là où habituellement les motos les plus grosses sont les plus susceptibles de basculer. Honda a créé cette moto “auto-redressante” à l’aide de la robotique plutôt que de gyroscopes, ainsi la moto, bien que très sûre, n’en est pas plus lourde.

“Depuis sa fondation, Honda se concentre sur la création de technologies qui aident les gens”, a déclaré Yoshiyuki Matsumoto, président de Honda R & D. “Notre objectif est de présenter une voie pour la technologie du futur qui se traduira par une expérience de mobilité redéfinie.”

Une voiture qui s’autofinance

honda 2

Le concept-car NeuV, bien qu’imprégné d’intelligence artificielle, tire également parti de ces dernières avancées technologiques afin de construire une relation avec ses utilisateurs. Comme le concept-car que Toyota présente au CES, le Concept-i, celui de Honda dispose d’une assistante avec un surnom et des traits de personnalité : cette intelligence artificielle s’appelle HANA et son travail est de surveiller le conducteur et le bien-être émotionnel des passagers et d’apprendre leurs habitudes et leurs préférences afin d’être capable de leur recommander de nouveaux trajets ou même un nouvel album à écouter.

HANA est surtout capable de prêter le NeuV, alors transformé en voiture autonome partagée, lorsque son propriétaire n’en a plus besoin. Ou même de revendre au réseau l’électricité non consommée par le véhicule.

En ce qui concerne la conduite autonome, Honda cherche à imiter la manière dont les bancs de poissons se déplacent en harmonie. Le système Safe Swarm permet à toutes les voitures de la route d’évoluer ensemble en coopération afin que le trafic et le stress du conducteur soient réduits au minimum.

“En utilisant la communication véhicule-à-véhicule et véhicule-à-infrastructure, et en s’appuyant sur le recueil de données et l’intelligence artificielle, Honda va travailler avec d’autres acteurs afin de créer un environnement dans lequel les conditions routières sont prévues et gérées, et les collisions évitées”, a déclaré Frank Paluch, président de Honda R & D Americas.

AFP