L’entreprise californienne revient sur l’une des promesses formulées aux acheteurs de ses véhicules électriques, qui devront – à partir de 2017 – débourser quelques euros pour recharger la batterie de leur berline dans l’une des stations de recharge du constructeur.

superchargers

Il y a quatre ans, le constructeur automobile Tesla lançait un vaste réseau de chargeurs à travers les Etats-Unis et l’Europe, permettant aux propriétaires de ses véhicules de recharger gratuitement et en un temps record la batterie de leur voiture dans l’une de ses stations de recharge.

La promesse du chargement gratuit et illimité de ses berlines dans son réseau de superchargeurs avait conduit de nombreux consommateurs à envisager l’achat d’un véhicule électrique.

Aujourd’hui, Tesla revient sur cette promesse en déclarant qu’à partir du 1er janvier 2017, les propriétaires de nouveaux véhicules Tesla n’auront plus droit qu’à l’équivalent de 400kWh de recharge par an, soit à peine de quoi parcourir une distance de 1600 kilomètres. Un retournement de veste qui ne plaît guère à la communauté. D’autant plus que Tesla ne précise pas pour le moment le tarif de recharge auquel seront soumis ses clients. Si on peut espérer des tarifs relativement avantageux, l’introduction d’un modèle payant devrait logiquement refroidir de nombreux acheteurs potentiels, et notamment certains clients qui avaient décidé de réserver leur Model 3, plus d’un an avant sa commercialisation.

Vu le succès de la marque, il fallait cependant s’attendre à ce que l’accès au réseau de superchargeurs finisse par devenir payant.

Tesla indique toutefois que les revenus générés par la facturation des recharges lui permettront de développer plus rapidement son réseau de superchargeurs en Europe et aux Etats-Unis…

2 Commentaires

  1. Faut bien lire les communiqués de presse: seuls les voitures achetées après le 01/01/17 devront payer les recharches – Rien ne change pour les voitures Tesla existantes.

Comments are closed.