Théodore Marescaux a trouvé une idée innovante et ce, grâce à ses enfants.

Crédit : Muuselabs
Crédit : Muuselabs

“L’idée est née à partir d’une chanson et surtout, de la demande de l’un de mes enfants. A l’époque, je travaillais dans le monde de l’image et l’une de mes filles m’a demandé de jouer une musique. Et elle insistait pour que je la joue chaque jour. C’est de là que j’ai eu l’idée de développer un objet permettant d’écouter de la musique ou une histoire sans l’aide d’un smartphone et de manière indépendante” explique Théodore Marescaux, le fondateur du projet.

Jooki est donc un jukebox pour enfants développé par la startup Muuselabs. Le principe est le suivant : il s’agit d’une enceinte connectée sur laquelle on pose des objets. Chacun de ces derniers est associé à une playlist qui est jouée dès que l’objet entre en contact avec l’enceinte, soit Jooki. L’objectif ? “Faire en sorte que l’enfant n’ait pas à passer par un smartphone et donc, un écran.”

Comme Jooki est une enceinte wifi, les playlists peuvent trouver leur origine sur des services payants comme Spotify, Deezer ou encore des sites de streaming, etc. “Ca fonctionne également comme un iPod ou un lecteur MP3 puisqu’il y a un espace de stockage.” Ensuite, l’enfant peut amener Jooki n’importe où et même, dans des endroits sans wifi.

D’ailleurs, le bien de l’enfant est le moteur de la startup puisqu’il est possible de la transporter partout et “par exemple, dans la chambre. Ce qui constitue un avantage pour les parents qui ne veulent pas que leurs enfants soient exposés aux ondes dans leurs chambres à coucher.”

Le fonctionnement est lui aussi très facile à comprendre : pour copier la musique sur Jooki, on peut profiter du wifi et un simple drag and drop suffit à “déposer” la musique sur l’objet. “Il existe également une application et là, par exemple, j’ai la musique sur mon téléphone. Je choisis un album qui sera téléchargé par wifi sur Jooki, ce qui créera une nouvelle playlist. L’application demandera alors à quel objet on veut l’associer.”

Et ce n’est pas tout. Effectivement, comme Jooki s’adresse aux enfants, l’enceinte permet d’instaurer des contrôles parentaux que ce soit au niveau du volume ou encore de l’heure. “En effet, vous pouvez décider qu’à partir de telle heure, Jooki ne diffuse plus de musique”.

Aujourd’hui, la startup a déjà deux ans d’existence et peut se targuer d’avoir réussi une belle campagne de crowdfunding sur Kickstarter où plus de 50.000€ ont été récoltés. “Nous sommes actuellement en période d’industrialisation. Les premières commandes seront livrées en juin et juillet 2017.”

De plus, Théodore Marescaux est fier d’ajouter que des négociations au niveau international ont déjà commencées afin de distribuer Jooki.