Outre les horaires de bus, trams et métros, l’application Nextride intégrera bientôt les horaires de trains de la SNCB à son offre.

nextride

Ce matin, Le Soir publiait un portrait de Thomas Hermine, le fondateur de Nextride, dans son supplément Apps, l’occasion d’en apprendre davantage sur la jeune startup belge et sur les nouveautés attendues au cours des prochains mois.

L’application qui dénombre déjà plus de 500.000 téléchargements est “pratiquement devenue l’application officielle du TEC, sans vraiment l’être” explique Thomas Hermine, le fondateur de la startup. Très populaire auprès des jeunes, elle permet de connaître les horaires des bus, trams et métros en Wallonie et à Bruxelles. Elle devrait prochainement intégrer également les horaires de la SNCB.

Ce n’est pas notre priorité absolue, mais c’est l’une de nos priorités pour 2017” confirme le jeune entrepreneur. L’idée, sur le long terme, est de proposer une application qui permette de trouver son chemin facilement et intègre les horaires et données en temps réel de tous les transports publics. Mais comme l’explique Thomas Hermine, Nextride souhaiterait d’abord “bétonner le temps réel” avec la TEC, car ajouter les horaires des trains sans prendre en compte les retards ou annulations n’aurait aucun sens…

A l’heure actuelle, tous les bus de la TEC sont équipés d’un système de localisation. La législation belge oblige les entreprises publiques de communiquer les données récoltées aux startups qui souhaitent y accéder, mais l’état ne précise pas quelles données doivent être communiquées. Or, la TEC, au même titre que la SNCB, se refuse à partager ces données. Un casse-tête chinois qui focalise l’attention de la jeune startup…

Lorsque la situation se débloquera, et que la startup sera parvenue à ajouter le temps-réel à son application, elle pourra finalement avancer sur l’épineux dossier de la SNCB. Mais pas sans quelques réglages au niveau du logiciel. “On ne prend pas du tout un train comme on prend un bus” explique Thomas Hermine. Pour le jeune entrepreneur, il est essentiel de repenser l’ergonomie de l’application avant de se lancer ce nouveau défi.

L’attente ne sera en tout cas pas très longue puisque la startup espère intégrer les horaires de la SNCB à son application dès 2017.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.