Après Orange et Proximus, Base se prépare à faire évoluer ses abonnements, avec toujours plus de données mobiles pour ses clients.

Crédit photo : Belga.
Crédit photo : Belga.

Le 2 novembre prochain, Base lèvera le voile sur sa nouvelle grille tarifaire. L’opérateur devrait renouveler ses quatre formules en annonçant quelques évolutions au niveau de ses abonnements.

Plus d’internet mobile

La principale évolution devrait concerner les données mobiles. L’opérateur nous a déjà confirmé que trois de ses quatre abonnements enregistreront une hausse importante des données mobiles. L’offre à 15€ devrait ainsi passer d’1 à 1,5 Go tandis que l’offre à 39€ passera de 5 à 8 Go. Base ne précise pas encore l’augmentation pour l’offre à 59€. L’opérateur indique toutefois que son abonnement à 25€ ne devrait pas évoluer au niveau de l’offre.

base

Notons qu’à l’heure actuelle, Base n’a pas encore précisé si les autres détails de l’offre évolueront (appels & SMS).

L’opérateur explique le manque d’évolution au niveau de sa formule à 25€ par la popularité de cette offre. “C’est la formule qui fonctionne le mieux en ce moment, notre best-seller” nous confirme François Bailly, le porte-parole de Base. L’opérateur estime qu’il n’est pas nécessaire de faire évoluer cette offre, d’autant plus que la concurrence vient tout juste de s’aligner dessus. “Orange était complètement en retrait de ce que nous proposions il y a 18 mois déjà.”

Le client moyen ne consomme qu’1,3 Go par mois

Pour le commun des mortels, Base estime que l’absence de l’évolution pour son abonnement à 25€ ne devrait pas représenter un problème. “L’utilisateur moyen consomme 1,3 Go de données mobiles par mois” précise François Bailly. Soit près de deux fois moins que ce que comprend l’abonnement à 25€ de l’opérateur. Base a toutefois noté une évolution importante des comportements de ses abonnés au cours des derniers mois. . “La pénétration du smartphone explose en Belgique. On est à plus de 7 abonnés sur 10 qui ont un smartphone. Quatre d’entre eux sont compatibles avec notre réseau 4G et 6 d’entre eux utilisent l’internet mobile pour surfer. C’est beaucoup, mais il reste encore 40% d’utilisateurs à convaincre.”

Pour Base, il ne s’agit pas aujourd’hui de s’aligner sur la concurrence. “C’est un cycle de renouvellement qui n’est pas réactif à l’offre de la concurrence” explique le porte-parole de l’opérateur.

Dans la pratique toutefois, on remarquera que l’offre de Base s’aligne désormais parfaitement sur la concurrence.

base2

base3

base4