De nombreux rapports faisaient état de l’intérêt de plusieurs firmes pour l’acquisition de Twitter. Cependant, il apparaît que ça n’est plus à l’ordre du jour pour les potentiels investisseurs. 

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Google, Apple, Walt Disney… Les grands noms se sont succédés concernant le rachat de Twitter. Mais aujourd’hui, l’acquisition du réseau social par une autre société semble déjà faire partie du passé.

Le CEO de Salesforce, Marc Benioff, a déclaré au Financial Times que son groupe s’est aussi éloigné de cette optique. Rappelons que cet éditeur de logiciel fut l’un des derniers rapportés par la presse comme étant intéressé par un possible rachat.

Une autre piste des plus probables résidait dans la possibilité d’une acquisition de Twitter par la firme Disney. Cette dernière aurait alors pu partager avec plus d’impact certains de ses contenus sportifs et médiatiques comme ceux diffusés via ESPN et ABC.

Toujours selon le journal “The Financial Times”, Twitter rechercherait encore des acheteurs susceptibles de passer à l’acte mais pour le moment, le processus de vente serait “virtuellement mort“.

D’ailleurs, il apparaît que les négociations lancées par les différentes entreprises sont toutes à l’arrêt. Mauvaise nouvelle pour Twitter qui voulait avoir conclu un accord avec l’une d’entre elles pour le 27 octobre, date de la présentation des résultats financiers du troisième trimestre.

En attendant, le réseau social doit encore trouver comment monétiser au mieux ces 313 millions d’utilisateurs mensuels afin de stopper son recul face à Snapchat, Facebook et Instagram.