Une opération de financement participatif débute ce mercredi 12 octobre à l’initiative des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique. L’objectif ? Restaurer un tableau de Paul Gauguin. 

gauguin

C’est la première fois que les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique passent pas un crowdfunding pour restaurer une oeuvre d’art. Pourtant, c’est bien la décision qui a été prise concernant le tableau “Le portrait de Suzanne Bambridge” de Paul Gauguin. Celui-ci a été réalisé en 1891 à Tahiti.

Actuellement, le tableau est exposé dans le Musée Fin-de-Siècle situé à la rue de la Régence, à Bruxelles. Sa restauration a été étudiée durant de nombreuses années car cette huile sur toile est fragile et endommagée. La faute à des transports répétés et des restaurations peu adéquates ou encore, à des stockages dans des lieux peu ou pas adaptés. Aujourd’hui, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique affirment qu’une restauration urgente est nécessaire afin de préserver l’oeuvre.

Pourquoi maintenant ? Tout simplement car le tableau continue à se dégrader et les responsables du musée évoquent même sa disparition si aucune mesure n’est prise. De plus, il a fallu attendre la fin de l’analyse scientifique permettant de connaître avec exactitude les points à restaurer.

Le tableau en question est le premier portrait frontal réalisé par l’artiste en 1891. Ce qui lui confère un important degré de rareté. Il est possible de contribuer à la restauration via la plateforme de financement participatif www.gingo.community et ce, à partir d’1 euro. L’objectif final est fixé à 45.000 mais sachez que chaque euro investi se retrouve doublé par le Fonds Baillet Latour (une ASBL qui intervient notamment lorsque des projets artistiques sont concernés). La somme réclamée à la générosité des investisseurs est donc de 22.500€.