Polycom, une entreprise qui se décrit comme une aide à la collaboration entre firmes, explique que les écoles ne parviennent pas à profiter des technologies disponibles. De plus, à l’aide d’un sondage, elle met en avant la possibilité que le nombre d’étudiants en classe diminue au profit des leçons en ligne.

Crédit : http://www.polycom.fr/
Crédit : http://www.polycom.fr/

Polycom a réalisé un sondage sur l’éducation et la technologie et 1800 personnes y ont répondu. Il en ressort que de nombreux professionnels de l’éducation estiment qu’il faut améliorer la qualité de leur formation à l’égard des nouvelles technologies. Ils insistent sur leur volonté à exploiter les atouts de ces dernières notamment.

D’ailleurs, pour de nombreux professeurs, la technologie peut aider à améliorer l’enseignement.

Cependant, les réponses des sondés sont éloquentes concernant les leçons en ligne. Elles font part du futur suivant : en 2025, seuls 25% des étudiants apprendront encore au sein d’une classe contre 64% en 2015, toujours selon les participants du sondage. La cause de cette évolution serait l’utilisation des technologies pour apprendre à distance. Ainsi, on peut s’attendre à une augmentation des cours donnés en temps réel en vidéos.

Qui plus est, ils pensent que les étudiants n’auraient plus d’intérêt à se réunir dans une salle de classe pourvue d’ordinateurs puisque de plus en plus d’élèves possèdent leur ordinateur, tablette, etc. personnel.

Ajoutons que plus de 50% des sondés estiment que les carrières seront encore plus dépendantes des diplômes obtenus d’ici 2025. De plus, les participants spécifient que le rôle des professeurs perdra de son importance au profit des leaders d’opinion et des programmes éducatifs extrascolaires.