Microsoft veut guérir le cancer dans les 10 prochaines années

Pas moins de 150 scientifiques associés à Microsoft Research et FastCompany travaillent actuellement sur un moyen de guérir toutes les formes de cancer en utilisant les nouvelles technologies pour mieux comprendre le développement de la maladie.

Andrew Phillips dirige une équipe de chercheurs qui tente de comprendre comment le cancer progresse.
Andrew Phillips dirige une équipe de chercheurs qui tente de comprendre comment le cancer progresse.

Microsoft est une multinationale active dans de nombreux domaines, de la fabrication de smartphones à celle d’ordinateurs, en passant par le développement de son système d’exploitation Windows, de sa suite bureautique Office ou encore de sa messagerie Outlook. Le géant informatique dispose de nombreux centres de recherche à travers le monde, dont un basé à Cambridge, au Royaume-Uni.

Pas moins de 150 scientifiques y sont associés à un projet très ambitieux qui prévoit de trouver une solution au cancer dans les 10 prochaines années.

Andrew Phillips y dirige une équipe chargée de comprendre le fonctionnement des cellules, et en particulier des cellules cancéreuses. Son équipe tente de développer un langage de programmation qui permettra de modéliser les relations entre les différents éléments de l’équation en vue un jour de pouvoir contrôler le comportement des cellules en les reprogrammant intégralement.

Le principal challenge auquel Andrew Phillips se heurte aujourd’hui, c’est que les ordinateurs ont été imaginés par des êtres humains et ne sont actuellement pas capables d’analyser des quantités de données aussi importantes.

Sur le long terme, Andrew Phillips espère être en mesure de programmer et reprogrammer des cellules pour guérir des maladies comme le cancer, sous toutes ses formes.

“La biologie et l’informatique sont deux choses très différentes” explique Chris Bishop, le directeur de Microsoft Research à Cambridge. “Mais les processus complexes qui se produisent dans les cellules ont des similarités avec ce qui se passe dans un ordinateur.” En créant des modèles, les scientifiques sont capables de mieux comprendre le fonctionnement des cellules et l’impact du cancer sur ces cellules, mais aussi de mesurer les effets d’un traitement.

Le géant pharmaceutique AstraZeneca travaille main dans la main avec Microsoft pour tenter de mieux cerner l’impact de certains médicaments et traitements sur des patients atteints d’une leucémie. Pour l’entreprise pharmaceutique, cette nouvelle approche pourrait profondément changer la manière dont nous concevons la médecine moderne. “Nous pourrions tester toutes nos idées avec un modèle comme celui-là, puis déterminer les expériences qui ont le plus de chances de réussir…”

Andrew Phillips et ses équipes espèrent pouvoir guérir le cancer dans les 10 prochaines années. Si l’objectif est ambitieux, les moyens sont là, et le fait que Microsoft place d’importantes ressources à disposition des scientifiques donne beaucoup d’espoir au laboratoire de Cambridge.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.