Des chercheurs chinois sont parvenus à pirater un véhicule de Tesla

Un groupe de chercheurs chinois a démontré qu’il était possible de pirater une Tesla Model S. Une expérience qui met en avant les failles sécuritaires qui affectent aujourd’hui les véhicules du constructeur californien.

hacked

Imaginez-vous au volant d’une voiture connectée. Soudain, vous perdez le contrôle de votre véhicule et vous comprenez que vous êtes la victime d’un pirate informatique. Un scénario digne d’un thriller qui pourrait bientôt devenir une réalité si les constructeurs automobiles n’adaptent pas la sécurité des voitures connectées.

Un groupe de chercheurs chinois l’a démontré en s’attaquant à une Tesla Model S. Pour ce faire, ils n’ont pas eu besoin d’accéder au véhicule de façon physique. Ils ont pris le contrôle des essuie-glaces, des rétroviseurs, des portes, et de plusieurs autres éléments du véhicule à distance.

L’utilisateur de la voiture connectée est vulnérable lorsqu’il utilise le web intégré pour rechercher une station de recharge. A ce moment, les hackers peuvent accéder au Controller Area Network qui contrôle tous les aspects informatiques et mécaniques du véhicule.

Chez Tesla, on juge ce risque comme étant faible car il est nécessaire que le véhicule se connecte à un réseau wi-fi malveillant. Cependant, le constructeur a développé un patch correctif pour éviter ce genre de cas.

La démonstration du piratage mérite en tout cas qu’on y jette un coup d’œil…

Rémi Lach

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.