Les spécialistes en sécurité informatique de Kaspersky Lab ont repéré un nouveau malware exploitant la popularité du jeu Pokémon Go pour faire des ravages. A ce jour, il aurait déjà infecté plus de 500.000 smartphones Android à travers le monde.

pokemon go

Disponible sur le Play Store de Google, l’application “Guide for Pokémon Go” était passée entre les filets de la firme de Mountain View. Kaspersky Labs, qui a repéré quelques anomalies dans le fonctionnement de ce guide pratique pour Pokémon Go, estime que l’application aurait été installée sur plus de 500.000 smartphones Android à travers le monde.

D’une extrême discrétion, le malware restait tapis dans l’ombre plusieurs heures avant de mettre en action son plan diabolique. Les utilisateurs ne suspectaient pour la plupart aucunement l’infection du système. En effet, l’application attendait que le propriétaire du smartphone installe un autre logiciel pour passer à l’action, laissant ainsi présumer que le nouveau logiciel était la source de ses problèmes. Après avoir récupéré les données du smartphone, il téléchargeait en tâche de fonds d’autres logiciels infectés et affichait progressivement de nombreuses publicités en plein écran.

Le déploiement très lent du logiciel a permis d’éviter le pire. Selon Kaspersky, seulement 6.000 des 500.000 smartphones sur lesquels le logiciel aurait été installé auraient été réellement infectés.

Pour s’en débarasser, Kaspersky indique que la meilleure solution reste encore une réinstallation complète du système. L’application, qui a depuis été retirée du Play Store, n’était pas la seule à utiliser ce procédé. Selon Kaspersky, neuf autres applications du Play Store auraient permis aux pirates à l’origine du virus de propager leurs logiciels sur un vaste parc d’appareils. L’étendue des dégâts est néanmoins très difficile à définir, compte tenu du mode opératoire du virus…