La version 55 de Chrome, attendue en décembre, empêchera le chargement des contenus Flash, à l’exception des sites construits entièrement sur ce modèle, et fera du HTML5 l’expérience par défaut sur le web.

flash

“HTML5 est plus léger, plus rapide et les éditeurs adoptent cette solution pour accélérer le chargement et économiser l’autonomie de votre batterie. Vous constaterez une amélioration au niveau de la réactivité et de l’efficacité sur un grand nombre de sites”, affirme le géant américain dans un communiqué.

La migration de Flash vers le HTML5 s’accélèrera dès septembre. Tous les contenus Flash se chargeant en arrière-plan sur une page Web seront ainsi bloqués par la version 53 de Chrome. L’utilisateur aura la possibilité d’activer le plugin pour que la page s’affiche correctement.

Edge (Microsoft), Firefox (Mozilla) et Safari (Apple) ont également annoncé l’abandon de Flash dans les prochains mois.

AFP