Selon nos confrères de Recode, Microsoft n’était pas le seul acteur majeur de l’industrie high-tech à s’intéresser au réseau social LinkedIn. Salesforce, Facebook et Google auraient également pris part à la vente aux enchères.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Le mois dernier, Microsoft annonçait l’acquisition du réseau social LinkedIn pour un montant record de 26,2 milliards de dollars. L’annonce du rachat de LinkedIn par le géant de l’informatique a non seulement surpris les internautes mais aussi les analystes, qui n’avaient pas vu venir cette acquisition…

Ce que l’on ignorait jusqu’ici, c’est que le montant de l’acquisition serait en réalité le résultat d’une véritable vente aux enchères, dont les principaux acteurs étaient Microsoft et Salesforce. Selon le site Recode, Microsoft aurait rempoté le bras de fer grâce à son offre en cash, qui bien qu’inférieure à celle de Salesforce, satisfaisait davantage la direction de LinkedIn que l’offre de Salesforce. Microsoft aurait en effet proposé 196$ par action, en cash, alors que son rival aurait déposé une proposition de rachat à 200$ l’action, partiellement financée par une donation de ses propres parts.

Plus étonnant, on apprend aujourd’hui que Google et Facebook avaient également pris part à la vente aux enchères. Les deux géants du Web auraient toutefois abandonné le bras de fer en cours de route, estimant que les tarifs étaient déjà beaucoup trop hauts.