C’est la question que beaucoup de consommateurs se posent à la vue des premiers smartphones et tablettes dotés d’un écran flexible. Lors du TechWorld, Lenovo a levé le voile sur deux nouveaux prototypes, à l’utilité très relative…

Le Folio, la tablette convertible de Lenovo - crédit photo : E.F.
Le Folio, la tablette convertible de Lenovo – crédit photo : E.F.

Après les écrans incurvés, une nouvelle mode pourrait bientôt émerger sur le marché des mobiles avec la commercialisation des premiers smartphones à écran « pliable. » Samsung, qui était l’un des premiers à présenter un prototype de ces fameux écrans flexibles, assure qu’il devrait être en mesure de commercialiser les premières modèles dès 2016. Mais Lenovo pourrait bien lui couper l’herbe sous le pied. Lors de son TechWorld, le géant chinois a présenté deux prototypes de smartphone et tablette, dotés d’un écran flexible.

Le premier – le Folio – prend la forme d’une tablette 8 pouces, qui peut se plier en deux pour devenir un smartphone. Selon ses concepteurs, cette tablette devrait avoir pour principal intérêt d’être plus facilement transportable qu’un modèle traditionnel. Grâce à sa taille extra-large, elle embarquerait également une batterie de plus haute capacité qui lui permettrait de tenir plus longtemps qu’un modèle standard. Dans la pratique, le principal argument de vente devrait venir du fait que les acheteurs n’auront plus besoin d’emmener partout avec eux deux appareils mais un seul, qui sera convertible.

Le Folio était probablement le prototype le plus prometteur des deux modèles présentés au Techworld - Crédit photo : E.F.
Le Folio était probablement le prototype le plus prometteur des deux modèles présentés au Techworld – Crédit photo : E.F.

Le second prototype présenté prenait la forme d’un smartphone allongé capable de s’enrouler autour du poignet de l’utilisateur. Un concept intéressant qui n’a cependant pas l’air très pratique, dans la mesure où le dispositif est épais, se contrôle difficilement et n’apporte finalement rien de vraiment neuf par rapport à un smartphone traditionnel. Certes, l’idée de porter son smartphone au poignet est séduisante, surtout dans la mesure où les smartphones sont de plus en plus encombrants, mais vu les dimensions du prototype présenté – ultra-fin, et avec une taille d’écran peu conventionnelle -, difficile d’imaginer ce type de produit véritablement séduire le consommateur.

Le smartphone "pliable" de Lenovo n'a pas franchement convaincu les journalistes présents au Techworld - crédit photo : E.F.
Le smartphone “pliable” de Lenovo n’a pas franchement convaincu les journalistes présents au Techworld – crédit photo : E.F.

En définitive, s’il est toujours intéressant de voir de nouvelles innovations, les prototypes présentés par Lenovo n’étaient guère très convaincants – pas plus en tout cas que ceux de Samsung. Au même titre que l’écran incurvé du Galaxy S7 edge, l’écran flexible du Folio n’aurait au final que très peu d’intérêt sur le plan pratique et servirait davantage le form factor. La bonne nouvelle, c’est que les deux produits présentés ne sortiront pas forcément sous cette forme… Il sera en tout cas intéressant de voir si Lenovo parviendra à améliorer ses deux prototypes d’ici leur commercialisation. Vu que les premiers écrans flexibles sont attendus pour fin 2016 / début 2017, Lenovo et Samsung disposent d’encore un peu de temps pour rectifier le tir…