Tout le monde n’interprète pas les émoticônes de la même manière

Selon une étude menée par l’université du Minnesota, les propriétaires de smartphones ont tendance à interpréter de manière différente un émoticône en fonction de la marque de leur mobile, mais aussi de leurs goûts personnels.

study

Selon les chercheurs de l’université du Minnesota, les émoticônes peuvent être interprétés de différentes manières en fonction de deux facteurs principaux : l’appréciation personnelle et la marque du mobile.

Selon que vous utilisiez un smartphone de Samsung, de Microsoft ou d’Apple, le smiley que vous enverrez sera sensiblement différent à celui qui apparaîtra sur l’écran de votre correspondant. Si dans la vaste majorité des cas, les sujets analysés ont interprété de manière identique l’émoticône utilisé, certains cas de figure ont montré de grosses différences selon le support. Ainsi, pour le smiley rieur, la vaste majorité des utilisateurs ont attribué une émotion plutôt positive sur les smartphones de Samsung, LG, Microsoft et Google, et plutôt négative sur iPhone. En cause? Un sourire crispé qui a tendance à faire attribuer une émotion négative à ce smiley sur ce support.

smiling

Autre facteur déterminant : l’appréciation personnelle des smileys. Si là encore le problème ne se pose pas dans la vaste majorité des cas, certains modèles peuvent prêter à confusion, notamment en fonction de l’utilisation qui en est faite.

De manière générale, mieux vaut donc employer les smileys uniquement avec les amis de longue date pour s’en tenir à un langage plus traditionnel avec de nouvelles connaissances. Car comme l’expliquent les chercheurs de l’université du Minnesota, un smiley peut être interprété de bien des manières…