TomTom, l’entreprise européenne de cartographie, navigation et de logistique, est la dernière en date à donner accès à tous, et gratuitement, à ses données de circulation en temps réel en vue d’aider entreprises et particuliers à organiser leurs déplacements dans les villes les plus embouteillées du monde, dont Paris.

tomtom

Le portail TomTom City a été dévoilé le 5 avril et permet de consulter les événements en lien avec la circulation dans de nombreuses grandes métropoles mondiales.

Les premières fonctionnalités comprennent notamment la possibilité de vérifier les vitesses moyennes de circulation, les embouteillages grâce à un code couleur, les fermetures de voies, les zones de fort encombrement et permettra aussi de prévoir les temps de trajet et les possibles encombrements à partir des données actuelles et les historiques de circulation.

Les entreprises et les autorités locales ont par ailleurs la possibilité d’ajouter des informations concernant les fermetures de voies à venir, de rapporter des incidents survenus sur la chaussée ou annoncer des travaux.

Fin mars, INRIX, une autre entreprise spécialisée dans la gestion de la navigation et de la circulation, a donné accès à ses précieuses données en temps réel via une nouvelle application de navigation, de façon gratuite. Ce service recourt aux données générées par d’autres véhicules et les infrastructures connectées pour créer des cartes sur lesquelles figurent les embouteillages en temps réel. Un système participatif qui gagnera à être adopté par le plus grand nombre d’automobilistes.

De son côté, l’appli de TomTom devrait permettre à l’entreprise d’atteindre plus ou moins le même objectif, rendre l’information proposée aussi immédiate que possible, ce qui est amené à devenir de plus en plus important à l’avenir, les voitures devenant de plus en plus connectées et semi-autonomes.

Ralf-Peter Schäfer, directeur du trafic pour TomTom a commenté que cette appli “utilise des données provenant de plus de 450 millions d’appareils à travers le monde” et qu’entreprise vie à “créer des services qui aideront les villes et les voitures connectées à fonctionner ensemble pour optimiser le réseau routier”.

TomTom City est désormais proposé dans 25 villes du monde de Paris à Londres en passant par Le Cap et San Francisco, dans 18 pays, dont de nombreux européens, mais aussi en Russie, en Australie et au Brésil.

AFP