Sur Tinder, pilotes, entrepreneurs et pompiers ont plus de chances de rencontrer l’amour que les ouvriers, infirmiers et avocats.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Ce n’est un secret pour personne, il n’est pas forcément facile de décrocher des « matchs » sur Tinder lorsqu’on fait partie de la gent masculine. Tout le monde n’est néanmoins pas logé à la même enseigne si l’on en croit une étude publiée par la startup américaine.

Ainsi, on apprend que les pilotes d’avions, les entrepreneurs, les pompiers et les docteurs sont les professions qui sont les plus susceptibles de vous valoir une correspondance. Pour la gent féminine, thérapistes, designers d’intérieur, entrepreneurs et responsables de communication sont les professions qui reçoivent le plus de « likes » du sexe opposé.

Sans surprise, les personnalités de la radio ou télé, modèles et étudiants font également partie des profils les plus courtisés sur le service de rencontres en ligne.

Tinder, qui n’avait jamais communiqué sur les habitudes de ses utilisateurs jusqu’ici, cherche plus que jamais à développer son audience en offrant toujours plus de fonctionnalités à ses membres. Après avoir introduit le super-like et lié le compte des utilisateurs à leur profil Instagram, la startup a récemment ajouté une fonction qui permet de nommer sa profession séparément de l’introduction du profil.

Tinder explique dans son communiqué que l’étude publiée cette semaine ne porte que sur un échantillon d’utilisateurs qui se veut représentatif de la population américaine. Dans la pratique, les habitudes des utilisateurs belges du service peuvent donc être radicalement différentes…