Le navigateur norvégien Opera bientôt racheté par des Chinois

Le navigateur norvégien Opera devrait bientôt passer entre les mains d’un fonds d’investissement chinois. La startup serait aujourd’hui évaluée à 1,2 milliard de dollars.

opera1

Si le navigateur Opera n’est pas le plus courtisé en Europe, il est parvenu à rencontrer le succès en Afrique et dans plusieurs pays émergents grâce à un intelligent système de compression de données intégré directement au navigateur. La startup norvégienne qui se cache derrière le projet aurait à priori décidé de céder ses activités au fonds d’investissement chinois Golden Brick, pour un montant d’1,2 milliard de dollars.

Au sein du fond d’investissements, on retrouve Kunlun Tech et Qihoo 360, deux startups technologiques qui utiliseront les technologies d’Opera pour améliorer leurs services.

Il y a quelques semaines, Kunlun Tech avait déjà finalisé l’acquisition de l’application Grindr.

Qihoo 360, de son côté, est devenu l’un des spécialistes de la sécurité informatique sur le marché chinois.

Pour autant, l’acquisition d’Opera ne signifie pas l’arrêt des activités pour le groupe norvégien, qui devrait profiter de ce rachat pour accélérer ses activités sur le marché chinois, où Opera n’est encore que très peu présent.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.