L’éditeur et développeur de jeux vidéo Square-Enix a présenté ses résultats trimestriels. L’éditeur renoue avec la croissance, et il peut remercier Lara Croft, mais pas que…

© Square-Enix / DR
© Square-Enix / DR

Square-Enix annonce des résultats positifs pour les neuf premiers mois de son année fiscale : avec un chiffre d’affaires en hausse de 28,5% par rapport à la même période un an plus tôt, ce qui fait monter le montant à 1.16 milliards d’euros. Le bénéfice net s’élève à 103 millions d’euros, en progression de 24%. Plusieurs éléments pouvaient prédire ces bonnes performances mais il ne faut pas oublier que l’éditeur a dû procéder à une grosse restructuration en 2013-2014, suite à des pertes estimées à plus de 13 milliards de yens à cette période. Il y a un mois, l’éditeur fermait également sa filiale dédiée au cloud gaming, « Shinra Technologies ». Bref, tous les indicateurs n’étaient pas au beau fixe.

Parmi les éléments qui ont permis à la société de présenter ces bons résultats, nous pouvons retenir Rise of the Tomb Raider, qui s’est écoulé à plus d’un million d’exemplaires. Malgré son exclusivité temporaire sur Xbox One (la version PC est sortie le 28 janvier dernier et la version PS4 est prévue pour le 4ème trimestre 2016), Lara a réussi à conquérir le public. Il y a également Just Cause 3, un titre qui propose d’incarner Rico Rodriguez sur l’île fictive de Medici, située le long de la mer méditerranée entre l’Espagne et la Grèce, le tout dans un monde ouvert de type « bac à sable » où tous les coups sont permis, une sorte de GTA en plus pêchu pour résumer.

Il y a aussi ses deux MMORPG (jeux en ligne massivement multi-joueurs), Final Fantasy XIV et Dragon Quest X qui assurent des revenus réguliers à l’éditeur puisque tous les deux nécessitent de souscrire à un abonnement mensuel, les deux jeux ont également eu des extensions qui sont venues se greffer.

Square-Enix prévoit une nouvelle augmentation de ses résultats dans les mois à venir avec un chiffre d’affaires estimé à 1.5 milliards d’euros, le bénéfice net lui devrait monter de 10%. L’entreprise a encore deux titres d’importance à sortir avant de boucler son année fiscale (Square-Enix est une société japonaise, et une année fiscale au Japon commence le 1er avril pour finir le 31 mars) : Bravely Second et Hitman (qui lui aura la particularité d’avoir une sortie au format épisodique).

 

Yassine Mazouni (St.)