Après avoir fait l’acquisition d’Acompli, Sunrise et Wunderlist, Microsoft poursuit ses achats et annonce l’acquisition de Swiftkey, une jeune startup britannique spécialisée dans la conception de claviers virtuels.

SWIFTKEY

Avec un chiffre d’affaires de seulement 8,4 millions de dollars en 2015 et un business-model pas forcément des plus rentables, Swiftkey n’est probablement pas l’acquisition la plus rentable de Microsoft. Au premier abord en tout cas, puisque son application de clavier est installée sur plus de 300 millions de smartphones dans le monde. Le clavier numérique de Switkey a même été choisi comme clavier de référence sur les smartphones de BlackBerry et de Samsung. Rien de surprenant dès lors à ce que Microsoft voit en cette startup un potentiel immense et soit prêt à débourser un montant de 250 millions de dollars pour en faire l’acquisition.

Le géant américain construit un véritable parc applicatif pour le écosystèmes Android et iOS et propose aujourd’hui l’une des offres les plus alléchantes du marché avec des applications comme Office, Skype, Wunderlist, Outlook ou encore OneDrive. Avec Swiftkey, Microsoft renforcera sa division mobile et se fera encore un peu plus incontournable sur les deux écosystèmes de la concurrence…

On notera par ailleurs qu’avec près de 150 employés répartis sur trois sites (Londres, Séoul et San Francisco), Swiftkey se définit avant tout comme une société orientée vers la linguistique et pas uniquement le studio à l’origine du “meilleur clavier Android”. Swiftkey est à l’heure actuelle la seule entreprise qui propose un clavier virtuel dans certains jargons indiens et chinois. Son clavier prédictif et “connecté” est capable d’évoluer grâce aux utilisateurs en apprenant des nouveaux mots de vocabulaire – le slang en anglais -, et d’apprendre quels mots, emojis et tournures de phrases que l’utilisateur préfère.