Microsoft installera Windows 10 sur votre ordinateur, que vous le vouliez ou non

Jusqu’à présent proposé sous forme de mise à jour optionnelle, Windows 10 devient officiellement une “mise à jour recommandée” sur les PC sous Windows 7 et Windows 8. Ceux qui ont activé les mises à jour automatiques sur leur ordinateur risquent donc d’avoir la désagréable surprise de voir Windows 10 s’installer sur leur machine lors du prochain démarrage…

Crédit photo : E.F.
Crédit photo : E.F.

Depuis le mois d’août 2015, les propriétaires de PC sous Windows 7 ou Windows 8 peuvent télécharger gratuitement la mise à jour vers Windows 10. Ils sont également libres de refuser l’upgrade. Mais avec un parc de 200 millions de machines sous Windows 10, Microsoft est un peu en retard sur l’agenda et entend accélérer l’expansion de son parc de machines en forçant la mise à jour.

Concrètement, si vous avez choisi de mettre à jour votre ordinateur automatiquement, vous risquez de démarrer votre ordinateur et de constater avec horreur que Microsoft a installé Windows 10 sur votre machine sans votre accord. En effet, Windows 10 est passé du statut de “mise à jour optionnelle” au statut de “mise à jour recommandée”. Une manière pour Microsoft d’augmenter les parts de marché de son système d’exploitation sans vendre de nouvelles machines. La politique a de quoi soulever quelques questions, mais compte tenu du fait qu’il est possible de bloquer cet upgrade automatique et que les propriétaires de PC sous Windows 7 et 8 sont prévenus quelques minutes avant la mise à jour, il n’y a pas vraiment de quoi crier au scandale. D’autant plus que Windows 10 est tout de même nettement plus réussi que Windows 8.

Pour éviter toute mauvaise surprise, songez donc à désactiver la mise à jour automatique dans “Windows Update – Modifier les paramètres”.

Notez que pour ceux qui auraient déjà fait les frais de cette nouvelle politique, il est toujours possible de revenir à l’ancienne version de Windows durant un délai de 31 jours, Windows 10 gardant une copie de l’ancienne version du système d’exploitation pour une éventuelle rétractation.