Uber lance un programme pilote pour vérifier la bonne conduite de ses chauffeurs en matière de sécurité routière.

© AFP
© AFP

Uber annonce qu’il utilise désormais les multiples capteurs présents sur les smartphones de ses chauffeurs pour traquer leurs moindres faits et gestes. Objectif ? s’assurer qu’ils respectent les consignes dictées par le service de VTC, en particulier en matière de sécurité routière.

Par exemple, si un chauffeur a tendance à freiner au dernier moment et donc brutalement, l’accéléromètre de l’iPhone l’enregistre et peut communiquer l’information à Uber. S’il va trop vite dans les virages ou s’il ne s’arrête pas au stop alors qu’il était prévu sur le parcours.

Il s’agit pour le moment d’un programme pilote, qui pourrait donc être généralisé à terme à l’ensemble des chauffeurs s’il donne satisfaction.

AFP