Underside, une startup wallonne au coeur de la grande distribution

Spécialiste des applications interactives, la startup wallonne Underside développe une nouvelle technologie qui pourrait en faire un acteur incontournable dans le domaine de la grande distribution. Le groupe français Carrefour vient ainsi d’adopter sa solution, qui facilite le traitement des commandes dans les drives des supermarchés.

Christophe Degraeve, le fondateur d'Underside - Crédit photo : Roger Milutin / Le Soir
Christophe Degraeve, le fondateur d’Underside – Crédit photo : Roger Milutin / Le Soir

Basée à quelques kilomètres seulement de La Louvière, Underside est devenue une startup incontournable dans le développement d’applications. Que ce soit pour donner vie à un catalogue de jouets, faire apparaître une Apple Watch à son poignet ou sélectionner les produits qui correspondent à son régime alimentaire, la startup wallonne parvient à développer des concepts qui répondent aux attentes des grandes enseignes de la distribution et qui permettent de créer de nouvelles formes d’interactions avec les clients.

La startup wallonne mise aujourd’hui sur une nouvelle solution révolutionnaire et surtout unique, tant sur le marché européen qu’américain, qui simplifie le fonctionnement des drives, ces services d’enlèvement au sein des grandes surfaces qui permettent de récupérer les commandes passées depuis une application mobile. L’idée est venue tout naturellement aux développeurs d’Underside, qui travaillent depuis des années avec les grandes enseignes et disposent donc d’une solide expérience dans le domaine. R-drive, la solution qu’ils ont créée répond à un besoin réel de l’industrie puisqu’elle permet de rendre beaucoup plus confortable l’enlèvement de commandes passées depuis une application dans un supermarché. « On a déjà tous attendu des dizaines de minutes sans savoir si notre panier était réellement en préparation » explique Christophe Degraeve, le fondateur d’Underside. « Et quelle frustration de faire ses commandes en ligne pour gagner du temps et au final… en perdre ! » Grâce à une application pour smartphones et de petits émetteurs iBeacon positionnés dans le parking du drive, les employés du magasin sont directement informés de l’arrivée d’un client et peuvent donc préparer sa commande avant même qu’il ne franchisse la porte du drive. « Plus besoin de se présenter devant une porte close, d’utiliser la sonnette en espérant qu’une personne surgisse ou de se perdre dans un magasin pour trouver une personne qui pourrait nous aider » puisque le système est entièrement automatisé.

Cette approche a bien sûr de nombreux avantages pour les deux parties. Le client reçoit le nom du livreur qui s’occupe de sa commande directement sur son smartphone et est informé en temps réel de la progression de la commande. De leur côté, les gérants du drive peuvent anticiper l’arrivée des clients et faire en sorte que toutes les commandes soient prêtes dans les temps. De cette manière, le client est servi plus rapidement, et les employés du drive ne sont plus pris au dépourvu. « La solution proposée est flexible et permet d’activer les briques d’un scénario adapté aux besoins du drive » explique Christophe Degraeve. «Tout cela en offrant une rapidité de service et un confort absolu aux clients ! », l’une des priorités absolues des grandes chaines de distribution.

Underside a pensé à tout, y compris à la question du respect de la vie privée. Pour éviter que le sujet ne soit évoqué, la startup a mis sur pied un système qui protège systématiquement la vie privée des clients du drive. C’est en effet le smartphone qui détecte la présence des émetteurs iBeacon et non pas l’inverse. Durant toute l’opération, l’utilisateur reste le maître de sa vie privée et peut choisir les informations qu’il souhaite transmettre au drive et celles qu’il préfère garder privées.

Plus intéressant encore, les clients d’Underside peuvent choisir d’utiliser l’application conçue par la startup wallonne ou de l’intégrer directement à leur propre application. Pour ceux qui le souhaitent, Underside propose également de relooker son application aux couleurs d’une marque et d’en personnaliser les fonctionnalités. Un service “sur mesure” qui permet à la startup de répondre aux besoins de ses clients. Et pour s’assurer du bon fonctionnement des opérations, Underside a choisi d’opter pour un business model sur un système de mensualité couvrant la mise en place du matériel nécessaire, l’entretien, la formation des employés de la grande surface et le soutien sur le site pendant la mise en fonction du système.

Avec ce nouveau service, Underside espère apporter la solution incontournable à tous les drives, qui permettra de fluidifier l’enlèvement des commandes tout en améliorant la qualité du service et l’expérience du consommateur. Une véritable plus-value qui attire déjà l’attention de la grande distribution. Selon Christophe Degraeve, plusieurs grandes marques belges ont déjà montré un réel intérêt pour la solution développée par son entreprise. Underside ne compte néanmoins pas se limiter au marché belge. “L’aspect international est profondément imprégné dans notre ADN” explique le fondateur d’Underside. Aujourd’hui, Underside réalise en effet 30 à 40% de son chiffre d’affaires à l’étranger et son nouveau service devrait logiquement lui ouvrir de nouvelles portes. Après avoir collaboré sur une application de réalité virtuelle avec le groupe français Carrefour, la startup vient de signer un nouveau contrat avec le groupe Carrefour, qui déploiera au cours des prochaines semaines la solution conçue par Underside dans une poignée d’enseignes situées en région parisienne. D’autres contacts ont par ailleurs été établis avec l’Espagne, les Etats-Unis et le Mexique. Un premier retour qui se révèle très encourageant pour la startup, qui a débuté la construction de nouveaux bureaux à Gosselies et entend doubler ses effectifs en 2016.