La plate-forme de streaming pourrait changer son modèle économique afin de favoriser les clients payants, d’après le Wall Street Journal.

Taylor Swift est le fer de lance du mouvement des artistes qui réclament d'être d'avantage payés par les sites de streaming. © AFP
Taylor Swift est le fer de lance du mouvement des artistes qui réclament d’être d’avantage payés par les sites de streaming.
© AFP

Actuellement, seul un quart des utilisateurs de Spotify paie un abonnement mensuel. Les dirigeants de la firme suédoise seraient en train d’envisager que seuls ces abonnés “premium” aient accès aux albums de certains artistes. Les 20 millions de clients payants pourraient jouir de ces albums de manière inédite pendant une période donnée, avant que les titres ne soient mis à disposition des 60 millions d’utilisateurs restant.

Ce potentiel changement de stratégie intervient après les remontrances de nombreux artistes, la star de la pop américaine Taylor Swift en tête, accusant les sites de streaming de ne pas assez les rémunérer.

Suite à un litige avec Spotify l’an dernier, l’interprète de “Shake It Off” avait même fait supprimer tous ses morceaux de la plate-forme. Elle rejoignait ainsi une longue liste de musiciens: le chanteur de Radiohead, Tom Yorke, Prince, Jean-Jacques Goldman ou encore Francis Cabrel.

L’idée est encore au stade de développement au sein de la firme suédoise.

AFP