Vous avez sans doute déjà entendu parler d’AnTuTu, l’un des systèmes de benchmarks de smartphones les plus populaires qui classe les terminaux selon leurs performances, après avoir réalisé une série de tests. Avec l’arrivée de la version 6.0, AnTuTu entend changer entièrement son système de notation…

antutu

Désireux de se rapprocher d’un usage “normal”, AnTuTu adapte ses benchmarks avec le déploiement de la version 6.0 du logiciel, pour le moment disponible uniquement sous la forme d’un APK sur le site de l’éditeur. Le groupe explique vouloir refléter de manière plus réaliste les performances des appareils mobiles. De ce fait, c’est tout le processus qui a été revu, avec des tests censés mieux représenter l’utilisation du mobile au quotidien, avec un nouveau système de notation. Trop souvent accusé de ne mettre en avant que les performances brutes des mobiles, Antutu adapte donc sa méthodologie pour donner des notes plus en accord avec la réalité.

Ce changement de méthodologie s’accompagne donc de modifications majeures au niveau du système de notations. Et de ce fait, le classement d’Antutu est complètement chamboulé. L’iPhone 6s, qui était classé loin, très loin dans le classement, grimpe en première position et atteint un score de 123.567 (contre 59.145 avant). Le Meizu Pro 5, qui occupait le haut du classement, reste dans le groupe de tête, mais perd de nombreuses places, passant de 73.912 à 86.498. Globalement, on peut dire que les smartphones asiatiques encaissent mal le changement de méthodologie, avec des scores qui ont tendance à n’augmenter que de quelques milliers de points, alors que les terminaux de la marque Apple double leur score. Les tablettes également, obtiennent un résultat nettement supérieur, puisque la Nexus 9 passe de 55.325 à 106.023 et l’iPad Air 2 de 61.226 à 98.901.

Bref, si vous aviez acheté un smartphone chinois pour son score élevé sur Antutu, il y a de fortes chances que vous le regrettiez aujourd’hui. Reste à présent à voir si cette nouvelle méthodologie est réellement meilleure et surtout comment évoluera ce nouveau classement. De manière générale, les appareils occidentaux – comprenez par là les terminaux d’Apple, Microsoft et consorts -, devraient beaucoup gagner dans ce changement de méthodologie aux dépens des appareils chinois. De ce fait le test d’Antutu avait souvent tendance à écarter l’optimisation, qui est notamment l’un des gros atouts d’Apple, qui dépense des sommes phénoménales dans la R&D pour réduire au maximum la facture des pièces détachées. Quoi qu’il en soit, ne soyez pas surpris si votre prochain smartphone décroche un score lunaire dans l’application.