78 comptes liés à l’EI en 12 langues ont été fermé sur le service de messagerie instantanée créé par le Russe Pavel Dourov.

iPhone 5 Launch

Le service de messagerie instantanée Telegram, créé par l’enfant terrible de l’internet russe Pavel Dourov, a annoncé avoir bloqué 78 comptes d’utilisateurs liés au groupe Etat islamique après avoir été accusé de servir les intérêts des jihadistes avec ses communications ultra-sécurisées.

«Nous avons été troublés d’apprendre que des comptes publics de Telegram ont été utilisés par l’EI pour répandre sa propagande», a indiqué ce service sur son compte officiel dans la nuit de mercredi à jeudi.

«Par conséquent, nous avons bloqué 78 comptes liés à l’EI en 12 langues sur cette seule semaine», a-t-il ajouté.

Il s’agit de «chaînes» ouvertes au public et donc permettant de diffuser des informations, à la manière de comptes Twitter, et non de conversations privées.

Cette application lancée en 2013 et surtout utilisée sur appareils mobiles a précisé préparer de nouvelles procédures pour permettre aux utilisateurs de lui signaler des «contenus publics discutables».

Les services de messagerie comme WhatsApp ou Viber qui permettent de communiquer par internet ont acquis une popularité considérable auprès des utilisateurs de smartphones car elles permettent d’éviter le coût de SMS classiques, sont souvent plus rapides et apportent plus de fonctionnalités.

Elles constituent souvent un casse-tête pour les services antiterroristes à la peine pour casser leur chiffrement.

Or Telegram a construit sa notoriété sur une sécurité particulièrement élevée avec un système de cryptage très complexe et des conversations privées qui ne sont stockées sur aucun serveur. L’application a été à ce titre montrée du doigt depuis les attentats de Paris et celui à l’origine de l’avion russe en Egypte.

Un responsable parlementaire russe, Alexandre Agueïev, a demandé aux services de renseignements russes (FSB) de contrôler Telegram et éventuellement de le bloquer en Russie, ce qui a été rejeté par le gouvernement.

Cette messagerie a été créée par Pavel Dourov avec son frère Nikolaï depuis les Etats-Unis et son siège se trouve désormais à Berlin. Pavel Dourov avait fondé en 2006 à sa sortie de l’université de Saint-Pétersbourg le réseau social VKontakte, devenu rapidement le plus populaire de Russie devant Facebook.

M. Dourov est devenu une figure de l’internet russe en s’illustrant par ses positions libertaires et ses déclarations volontiers provocantes.

Il a quitté la Russie en 2014 en invoquant des tensions avec les autorités.

AFP