En Californie, un agent de police a immobilisé un véhicule autonome de Google après avoir constaté que celui-ci ralentissait la circulation.

Crédit photo : DR
Crédit photo : DR

Scène presque surréaliste sur une route de Californie. Surpris par la présence d’une très longue file derrière un véhicule, un agent de police a décidé d’intervenir et a immobilisé un véhicule autonome de Google pour lui dresser une contravention. Car s’il est formellement interdit de dépasser les limites de vitesse en Californie, la loi dit explicitement que les conducteurs ne doivent pas représenter un obstacle pour les autres véhicules. La voiture de Google, qui roulait à une vitesse de 38km/h, était loin de la limite de vitesse autorisée sur le tronçon (56km/h). Surpris de se retrouver nez à nez avec une voiture sans conducteur, l’agent s’est entretenu avec un ingénieur de Google qui lui a expliqué que le véhicule respectait la limite de vitesse sur cette route et que pour des raisons de sécurité, Google limitait sa vitesse à 38km/h.

La police de Mountain View a confirmé l’incident et a insisté sur le fait que le véhicule de Google respectait les règles de circulation mises en place malgré sa lenteur. L’Etat de Californie a en effet autorisé Google à utiliser ses routes pour tester ses véhicules autonomes dans des conditions de circulation réelles. Les véhicules de Google ne peuvent néanmoins se déplacer que sur des routes à vitesse modérée, en l’occurrence, les routes où la vitesse est limitée à 56km/h.

Après quelques explications, l’agent de police a finalement laissé repartir le véhicule. Google, qui se vante d’avoir fait parcourir plus d’1,2 million de miles à ses Google Cars sans incident, s’est amusé de la réaction de l’agent de police sur son site, en déclarant “Conduite trop lente? On parie que les humains sont rarement arrêtés pour cette raison”, avant d’ajouter “comme cet officier, les gens nous arrêtent parfois parce qu’ils souhaitent en savoir plus sur notre projet de voiture autonome. Nous sommes fiers de dire que nous n’avons jamais eu de contravention!”