Elon Musk, le grand patron de Tesla, n’a pas sa langue dans sa poche lorsqu’il s’agit de critiquer l’énergie fossile. Récemment, le millionnaire a également promis que les véhicules électriques de la marque Tesla franchiront le cap des 1000 kilomètres d’autonomie. Une évolution majeure qui devrait encourager l’adoption de véhicules électriques aux Etats-Unis…

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Certes, il ne faut jamais prendre les promesses d’Elon Musk à la lettre. Après tout, le millionnaire nous avait promis un véhicule “low-cost” depuis belle lurette, et celui-ci ne devrait pas arriver en magasin avant la fin 2016, voire 2017 au plus tôt…

Néanmoins, le créateur de la marque de véhicules électriques entrevoit un avenir radieux pour les véhicules électriques. Il a récemment indiqué que son entreprise travaillait sur l’élaboration de nouvelles batteries qui permettront de booster considérablement l’autonomie des véhicules de la marque. Actuellement, le modèle S dispose d’une autonomie de 300 à 500 kilomètres. D’ici 2017, l’autonomie devrait grimper à 1000 kilomètres pour les nouveaux modèles commercialisés, et jusqu’à 1200 kilomètres en 2020.

L’objectif, c’est bien sûr d’encourager davantage de consommateurs à craquer pour les véhicules électriques de la marque, qui disposent certes d’une excellente réputation mais présentent néanmoins encore quelques gros freins à l’achat, notamment au niveau de l’autonomie et du système de charge qui contraignent les utilisateurs à recharger leur véhicule le plus souvent possible pour éviter de se retrouver à court d’énergie en rase campagne. Une belle promesse qui risque néanmoins d’encourager certains acheteurs à reporter leurs achats en attendant l’arrivée de modèles plus performants…