Geste devenu presqu’anodin, le selfie est entré dans les habitudes de tout un chacun. Désireux de ramener des souvenirs inoubliables de leurs vacances, certains photographes amateurs n’hésitent pas à prendre des risques inconsidérés pour ramener LE selfie qui fera jalouser leurs proches. La tendance est telle qu’en 2015, le selfie aurait été à l’origine de davantage de décès que les attaques de requins.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Selon le site Mashable, 12 personnes seraient décédées en tentant de réaliser des selfies cette année. C’est près de deux fois plus que le nombre de victimes d’attaques de requins recensées en 2015 (8).

Le site américain, qui a comptabilisé tous les cas référencés d’accidents mortels liés aux selfies, dresse un portrait très sombre de cette nouvelle tendance qui est définitivement entrée dans les habitudes depuis l’apparition des caméras frontales sur les smartphones.

Selon Mashable, la plupart des accidents seraient liés à des chûtes du haut de falaises. Plusieurs accidents en véhicules motorisés et avec des armes à feu sont également référencés.

Et si la vaste majorité des “selfies tueurs” se sont déroulés sur le sol russe, certains cas ont également été enregistrés en Europe. En 2014, deux Polonais étaient décédés en tentant de réaliser un selfie sur les falaises de Cabo de Roca, au Portugal. Des conditions climatiques défavorables – en l’occurrence le vent -, auraient vraisemblablement causé l’accident. La responsabilité des touristes est néanmoins régulièrement remise en avant par les médias, qui tentent de sensibiliser les touristes aux dangers de focaliser toute leur attention sur son smartphone… Récemment, les parcs nationaux américains ont ainsi lancé une vaste campagne de sensibilisation après avoir constaté que de nombreux voyageurs prenaient des risques inconsidérés pour rapporter des selfies en compagnie d’ours.