Google, qui nourrit des ambitions dans le commerce en ligne, a ajouté un bouton “Buy” (acheter) à côté des résultats de recherche sur des produits, permettant aux utilisateurs de smartphones de procéder à des achats en ligne sans passer par des distributeurs comme Amazon.

Google, qui nourrit des ambitions dans le commerce en ligne, a ajouté un bouton "Buy" (acheter) à côté des résultats de recherche sur des produits, permettant aux utilisateurs de smartphones de procéder à des achats en ligne sans passer par des dis ©AFP PHOTO/EMMANUEL DUNAND/ FILES
Google, qui nourrit des ambitions dans le commerce en ligne, a ajouté un bouton “Buy” (acheter) à côté des résultats de recherche sur des produits, permettant aux utilisateurs de smartphones de procéder à des achats en ligne sans passer par des dis
©AFP PHOTO/EMMANUEL DUNAND/ FILES

Les clients qui cliquent sur ce bouton sont redirigés vers une page de produits de Google, où ils peuvent personnaliser leurs commandes et choisir une méthode de livraison avant la finalisation de l’achat.

“Bien que nous n’en soyons qu’au début, avec un nombre limité de détaillants, les +Achats sur Google+ sont une étape importante vers la conversion des détaillants au mobile pour gagner des clients”, a expliqué le vice-président de Google chargé du commerce de produits, Jonathan Alferness, sur le site du groupe.

Jusqu’à présent, les clients qui cliquaient sur la section “Google Shopping” ou “Shop on Google” étaient souvent redirigés vers le site d’un détaillant de type Amazon ou bien un indépendant.

Le groupe américain répond ainsi à une tendance croissante des consommateurs à utiliser leur smartphone pour rechercher des commerces de proximité, et s’immisce dans le secteur du commerce en ligne.

Début mai, le groupe de Mountain View (Californie) a lancé aux Etats-Unis une option permettant aux Américains qui utilisent son moteur de recherche de passer directement commande de leurs plats dans des restaurants à partir des résultats de leur requête.

D’autres réseaux sociaux, comme Pinterest et Facebook, ont développé récemment des boutons d'”achat” similaires.

AFP