Selon l’IBPT, qui a compilé en un atlas global les données transmises par les trois opérateurs mobiles, rares sont les Belges qui vivent en dehors des ondes LTE.

ibpt-4g-coveragemap
Les zones rurales wallonnes restent peu couvertes

En avril 2015, 97,64% de la population du plat pays capte un signal 4G de Base, de Mobistar ou de Proximus. Cette statistique atteint les 99,996% concernant la 3G. Tout cela, bien entendu, à l’extérieur des bâtiments et de manière tout à fait théorique.

Le régulateur belge a réalisé des tests vis-à-vis des données transmises par les opérateurs et a constaté que le taux de fiabilité des cartes de couverture variait de 95 à 100% avec, notamment, une très bonne note pour Mobistar, le plus honnête. Une qualité qui, par contre, lui attribue les plus mauvaises performances LTE en Wallonie, contrairement à Base qui afficherait le meilleur taux de pénétration dans le sud du pays.

L’Atlas de l’IBPT propose une carte interactive reprenant les couches de couverture 2G, 3G et 4G de chaque opérateur avec une spécificité intéressante: une couleur est attribuée pour la qualité en termes de quantité d’habitants touchés et d’étendue du territoire.

L’Atlas de l’IBPT est à découvrir à cette adresse: www.ibpt.be/fr/consommateurs/telephone/qualite-de-service/cartes-de-couverture