Né en 2009 dans la région de Madrid, en Espagne, Geeksphone était l’un des fabricants de smartphones les plus actifs sur le territoire européen. Outre le “Blackphone”, le smartphone anti-NSA, on lui doit plusieurs terminaux sous Android et Firefox OS.

geeksphone

S’il n’était pas très populaire en Belgique, Geeksphone faisait partie des petits fabricants de smartphones qui commençaient à faire parler d’eux sur le territoire européen. Née à Madrid, l’entreprise avait développé une gamme complète de smartphones qui sortaient des sentiers battus en misant sur es caractéristiques techniques uniques. Le “Blackphone” par exemple, était un terminal censé protéger les données de l’utilisateur contre n’importe quelle menace extérieure, y compris les services de renseignements américains. Outre plusieurs smartphones sous Android, Geeksphone avait également lancé plusieurs terminaux sous Firefox OS, et était l’un des premiers fabricants à avoir apporté son soutien à l’OS mobile de Mozilla.

Malheureusement, il semblerait que la stratégie menée par Geeksphone soit également à l’origine de son effondrement. L’entreprise espagnole vient en effet d’annoncer la fermeture de ses locaux et le passage en open-source de tous ses produits, à l’exception du Blackphone, qui est récemment passé entre les mains de son ex-partenaire Silent Circle.