La messagerie s’affranchit d’une contrainte qui l’empêchait de gagner en popularité dans des zones où le plus grand réseau social au monde peine pourtant à s’imposer.

facebook-messenger-without-account

Désormais, seul un numéro de téléphone valable sera requis pour exploiter l’ensemble des possibilités du Messenger de Facebook. Il restera nettement préférable de disposer d’un compte mais les discussions pourront avoir lieu avec des résistants absents des murs interactifs. Une photo et un nom pourront compléter le profil ainsi créé.

Bien entendu, l’entreprise souligne à quel point la messagerie est bien plus agréable à exploiter avec l’ensemble des fonctions du réseau social mais elle est également consciente d’avoir perdu des batailles au sein de contrées asiatiques où d’autres acteurs ont pris le pouvoir. Il était donc nécessaire d’assouplir les obligations pour rejoindre cette gigantesque messagerie instantanée.

Mais, étrangement, cette fonction n’a été libérée aujourd’hui que pour les États-Unis, le Canada, le Pérou et le Venezuela. D’autres régions seront supportées ultérieurement. Cette limitation géographique pourrait signifier qu’il s’agit avant tout d’un test grandeur nature tant Facebook est populaire au sein de ces quatre pays.