Depuis des années maintenant, Nikon tente d’imposer sa marque “Nikon 1” auprès du grand public. Trop chers, mais aussi trop grands et pas forcément au-dessus de la concurrence, les modèles sortis à ce jour n’avaient pas vraiment conquis le cœur des Belges. Le J5 change heureusement la donne.

Le Nikon 1 J5 est beaucoup plus petit que ses ainés - © E.F.
Le Nikon 1 J5 est beaucoup plus petit que ses ainés – © E.F.

Le succès très mitigé des précédents Nikon 1 a poussé le fabricant nippon à repartir d’une feuille vierge pour son nouveau modèle de compact à objectifs interchangeables. Et de ce fait, il est difficile de trouver une quelconque ressemblance entre le J5 et ses ainés. Au niveau du prix tout d’abord, Nikon a revu à la baisse la facture finale, de près de 100 euros. Une excellente nouvelle pour le consommateur. Au niveau du design aussi, le fabricant a revu sa copie, abandonnant le coloris blanc de ses ainés pour un modèle au design beaucoup plus prestigieux, qui utilise cette fois un alliage métallique. Beaucoup plus résistant que ses prédécesseurs, le J5 est également plus petit. Il tient facilement dans une poche, même une fois l’objectif 10-30 attaché. L’hybride adopte également un look rétro, très tendance actuellement secteur, qui n’est pas sans rappeler la gamme d’appareils photos de Panasonic. Mais que ce look rétro ne vous trompe pas sur la marchandise, car le Nikon 1 est incontestablement un appareil photo moderne. Il suffit de jeter un coup d’oeil sur les fonctions intégrées pour s’en convaincre. Cela se remarque d’emblée au niveau de l’écran tactile, rétractable, qui peut être orienté à 270 degrés et orienter plusieurs positions. Outre le mode “selfie”, on notera que le J5 est idéal aussi pour prendre des photos dans une foule dense. Comme ses ainés, il offre également une connexion Wifi, dont l’utilité reste somme toute relative.

Au niveau du boitier à proprement parler, Nikon instaure également quelques grosses améliorations avec notamment quelques nouvelles positions sur le barillet, les modes PSAM, l’apparition d’une molette de réglage autour du bouton de capture vidéo et d’un bouton dédié à l’activation du flash. Nettement plus agréable à prendre en mains que ses ainés, le Nikon 1 J5 hérite de l’interface de ses précurseurs, déjà très fonctionnelle, et désormais entièrement tactile. Au niveau prise de vues en revanche, Nikon a considérablement amélioré le modèle en misant notamment sur son nouveau processeur Expeed 5, qui permet de prendre des photos en mode rafale jusqu’à 60 i/s. Le capteur, lui, passe de 15,8 Mpx à 20,8 Mpx. Toujours aussi rapide, le Nikon 1 J5 réalise l’exploit de faire grimper de plusieurs crans la qualité des photos, tant au niveau de la définition que de la précision ou des détails. C’est bien simple, sur le segment des capteurs 1″, il sera très, très difficile de trouver mieux.

L'écran orientable est parfait pour les selfies! - - © E.F.
L’écran orientable est parfait pour les selfies! – – © E.F.

Reste que le format 4/3 ne plaira pas forcément à tous, et que le support exclusif du microSD reste un gros frein pour les amateurs de photographie qui ont déjà investi dans des cartes SD performantes. Enfin, la possibilité de filmer en 4K ne devrait pas être considérée comme un véritable faire-valoir dans la mesure où le J5 n’est capable de filmer en 4K qu’à une vitesse réduite de 15 images par seconde. Très bon en photographie, le J5 se révèle tout juste correct pour la capture de vidéos. Enfin, notons que la lentille 10-30 fournie dans le kit ne contentera pas forcément tous les publics. Et pour cause puisqu’en 10mm, la prise de vue est déformée. Certes, les paysagistes apprécieront le recul, mais la vaste majorité des utilisateurs aurait sans doute préférer un objectif offrant plus de possibilités.

La configuration des boutons est proche de la perfection. - © E.F.
La configuration des boutons est proche de la perfection. – © E.F.

Conclusion

A défaut d’être parfait, le Nikon 1 J5 s’impose comme LE compact à objectifs interchangeables idéal pour les touristes qui ne souhaitent pas s’encombrer d’un reflex. Agréable à prendre en mains, et très simple à maîtriser, il devrait séduire les photographes amateurs avec ses courbes élégantes et son design vintage. Si le choix de l’optique livrée avec l’appareil est discutable, difficile, voire impossible de critiquer le J5 sur le plan technique tant ses performances sont impressionnantes. En revanche, oubliez l’argument du 4K…