Microsoft, qui a déjà racheté la division mobile de Nokia, serait prêt à avancer 7 milliards de dollars sur la table pour racheter l’ex-géant du mobile BlackBerry.

© AFP
© AFP

C’est en tout cas la rumeur qui circule depuis le week-end dernier sur la toile.

Depuis janvier déjà, plusieurs rumeurs de rachat du groupe canadien circulaient sur Internet. La firme, qui était jadis parmi les plus gros vendeurs de smartphones, a vu ses bénéfices fondre comme neige au soleil au fil des années, perdant d’importantes parts de marché en Occident. Pour autant, BlackBerry n’est pas encore tout à fait mort. D’une part, parce que l’entreprise dispose d’un trésor de guerre suffisamment important qui pourrait lui permettre de tenir encore quelques années, et d’autre part parce que sa division software se débrouille plutôt bien, tant avec l’application de messagerie instantanée BBM que ses options sécurisées.

Selon la rumeur, c’est pourtant le portefeuille de brevets du groupe canadien qui attirerait Microsoft. La firme de Redmond, qui avait déjà marqué son intérêt pour BlackBerry à plusieurs reprises par le passé, chercherait à élargir son emprise sur le marché du mobile pour faire grimper de quelques euros ses licences qui s’appliquent à tous les terminaux Android et génèrent d’importants revenus au sein de sa division mobile.

Reste à présent à voir si la rumeur est fondée, et surtout si BlackBerry vaut encore 7 milliards de dollars, un montant à priori très élevé pour une entreprise dont la valeur n’a cessé de baisser au cours des derniers mois…