Largement amplifié par les médias, le succès des Chromebooks serait loin de faire de l’ombre à Windows. Selon l’institut Gartner, seulement 7,5 millions d’unités devraient être écoulées au cours de l’année 2015…

chromebook2

Si le Chromebook s’est plutôt bien vendu en 2014, atteignant un sommet de 5,7 millions d’unités vendues, l’ordinateur portable de Google est encore loin de remporter un succès global. D’une part parce que la majorité des ventes s’effectuent sur le sol américain, et d’autre part, parce qu’aussi impressionnante soit sa progression, le Chromebook reste un produit de niche. En un trimestre seulement, Microsoft vend davantage de smartphones Windows que tous les fabricants de Chromebooks réunis en une année… Vu sous cet angle, il est difficile de considérer le Chromebook comme un succès. D’autant plus que les ventes de machines ralentissent. Selon Gartner, il ne devrait se vendre que 7,5 millions de Chromebooks cette année, une croissance d’1,8 million par rapport à 2014, certes, mais vu le prix de vente moyen de ces machines, et les volumes globaux, force est de constater que le Chromebook est encore loin d’avoir creusé son trou.

Tournant sous Chrome OS, un système d’exploitation tourné vers le cloud, et développé par Google, le Chromebook est une machine qui se caractérise principalement par un prix de vente nettement inférieur aux PC sous Windows. Si la stratégie de Google fonctionnait plutôt bien jusqu’ici, notamment en visant les entreprises et cercles étudiants, Microsoft n’a pas tardé à réagir en annonçant une baisse drastique des licences Windows, qui a amené à la diffusion à grande échelle de machines low-cost exploitant le système d’exploitation rival.

Si le Chromebook devrait donc encore progresser en 2015, les chiffres dévoilés cette semaine par Gartner trahissent une situation plutôt délicate pour Google, qui doit encore accomplir l’essentiel du chemin pour imposer sa plate-forme…